Jura Pastoral

Le message du pape François pour le carême

François invite à se détourner de l’argent

Dans son message de carême 2017, le pape dénonce l’argent corrupteur. Il appelle à «un vrai chemin de conversion pour redécouvrir le don de la Parole de Dieu, être purifiés du péché qui nous aveugle et servir le Christ présent».

Pour le Carême, François invite à se détourner de l’argent « Pour le pape, le problème n’est pas tant l’argent mais de l’usage qu’on en fait qui empêche la relation aux autres »

Logo La Croix Cliquez sur le logo accéder au site

Le Vatican a rendu public mardi 7 février le message du pape pour le carême 2017 dans lequel, à travers une belle méditation sur la parabole de l’homme riche et du pauvre Lazare, le pape François se livre à nouveau à une dénonciation de l’amour de l’argent, «racine de tous les maux».

D’emblée, le pape relève que, dans cette parabole, le pauvre a un nom : «Il devient visage, explique-t-il, et, comme tel, un don, une richesse inestimable, un être voulu, aimé, dont Dieu se souvient même si sa condition concrète est celle d’un déchet humain.»

«Lazare nous apprend que l’autre est un don », résume le pape pour qui « la relation juste envers les personnes consiste à reconnaître avec gratitude leur valeur».

Ouvrir la porte à ceux qui sont dans le besoin

Le pauvre devant la porte du riche n’étant pas «un obstacle gênant mais un appel à nous convertir et à changer de vie», François relève ainsi que «le carême est un temps propice pour ouvrir la porte à ceux qui sont dans le besoin et reconnaître en eux le visage du Christ».

«Toute vie qui vient à notre rencontre est un don et mérite accueil, respect et amour», insiste-t-il.

À l’inverse du pauvre Lazare, le riche, sans nom, brille par sa richesse «excessive» : «On aperçoit en lui, de manière dramatique, la corruption du péché qui se manifeste en trois moments successifs : l’amour de l’argent, la vanité et l’orgueil».

Cliquez ici pour lire la suite de cet article sur le site du journal La Croix

Agenda et messes