Jura Pastoral

Les 1400 ans du décès de saint Ursanne

2020: une année jubilaire !

Présentation officielle du projet des festivités

Des animations pour célébrer le saint

Article publié dans Le Quotidien jurassien du 22 mars 2017

  • La cité médiévale fêtera Ursanne en 2020, pour les 1400 ans de la mort du saint qui a fait son renom.
  • Des animations culturelles et religieuses auront lieu en marge de projets durables.
  • Les reliques du saint et ses images ont parfois voyagé en dehors de la ville.

À l’occasion des 1400 ans de la mort de saint Ursanne, un ermite d’origine irlandaise, un comité s’est créé au sein de la paroisse de Saint-Ursanne, en partenariat avec la commune de Clos du Doubs. Il organisera une année jubilaire ponctuée d’événements en hommage à saint Ursanne.

Un héritage imposant
La réflexion a débuté avec l’abbé Philippe Rebetez, curé de la paroisse de Saint-Ursanne. L’objectif est d’honorer l’héritage imposant du saint venu accomplir sa mission en terres jurassiennes. Pour Jean-Paul Lachat, il faut remettre le saint au cœur de la cité. «Ce personnage a vécu en ces lieux, rappelle le président de la paroisse de Saint-Ursanne. Il faut valoriser le patrimoine et resserrer les liens de la communauté.» Et Philippe Charmillot, membre de l’équipe pastorale, d’ajouter: «Ces témoignages historiques doivent permettre de mieux comprendre le passé, pour éclairer le présent et construire notre avenir.»

Des projets resteront
Le comité prévoit une mise en valeur du sarcophage, et l’exposition de 350 objets du trésor de la collégiale, que le public ne peut de nos jours pas admirer. Le musée lapidaire sera réaménagé. L’objectif est d’offrir au public davantage d’informations. «Il faut que les visiteurs se souviennent des choses intéressantes qu’ils découvriront», poursuit JeanPaul Lachat.
Ce projet sera aussi technologique, avec une géolocalisation des lieux accessible sur smartphone, et la création d’un jeu. La Haute-École HEArc a été mandatée pour proposer des réalisations. Deux commissions scientifiques ont été créées en lien avec l’Office cantonal de la culture notamment. L’Office fédéral de la culture s’est approché du projet via Isabelle Chassot.

Une année 2020 chargée
Le cardinal Kurt Koch ouvrira l’année du jubilaire en décembre 2019. Des colloques, un voyage en Irlande, un pèlerinage ou encore des sculptures seront organisées en 2020. Des concerts et expositions seront mis sur pied, avant une messe de clôture. De quoi valoriser un patrimoine historique, culturel et religieux.
Une soirée d’information se tiendra le mercredi 29 mars à 20 h au-dessus de la halle polyvalente de Saint-Ursanne. Charles Girardin et Romain Theurillat se chargent de réunir des sponsors pour ce projet devisé à 1,6 million de francs. «Nous sommes conscients que c’est ambitieux, déclare Charles Girardin. Nous ne pourrons peut-être pas tout réaliser, mais notre but est de laisser une trace de ce 1400e.»

Maxime Nougé

Le corps du saint et ses images aussi en dehors de la ville

Le sarcophage de saint Ursanne contient ses reliques, tandis que des fragments de mâchoire et de tibias se trouvent dans des reliquaires. «D’autres reliques de saint Ursanne ont été identifiées ailleurs, indique Philippe Charmillot. Les chanoines en ont offert au cours de l’histoire.» Les images du saint peuvent elles aussi se retrouver en dehors de la ville. «Ursanne a été désigné comme saint patron de plusieurs églises, ce qui explique que certaines d’entre elles en possèdent des images, poursuit Philippe Charmillot. Je pense notamment à deux églises de Franche-Comté. Mais saint Ursanne est toutefois resté plutôt local.» MN

Agenda et messes