Jura Pastoral

Association des sacristains du Jura

Présentation

L'Association des Sacristains du Jura fut fondée en 1956, à la demande de Mgr Von Streng, alors évêque du diocèse de Bâle. La même année, l'assemblée se constitua en association, élabora ses premiers statuts qui furent approuvés par l'évêque de Bâle le 20 octobre 1957.

La vie de l'Association

Chaque année, les membres se retrouvent le 2ème dimanche de Carême pour une journée de récollection et l'assemblée générale. En plus de cette journée de récollection, un souper annuel permet de resserrer les liens d'amitié entre tous les membres.

Une promenade d'un jour ou de plusieurs jours, tous les quatre à cinq ans, permet également de mieux se connaître et de découvrir d'autres communautés.

Au travail de sacristain est lié un aspect de vocation et de générosité, de témoignage de foi. Animée de cet esprit, l'Association des Sacristains du Jura poursuit sa route dans la lumière du Christ ressuscité, vivant dans nos communautés.

Myriame Beuret a été élue à la présidence de l'Association des sacristains du Jura

Réunis au Centre Saint-François à Delémont, samedi 24 février, pour leur 62e assemblée générale, les sacristains du Jura ont élu - par acclamation - Myriame Beuret à la tête de leur association. Après 19 ans de présidence Gilles Berdat quitte le Comité, satisfait d’avoir « bouclé un sacricycle », et se prépare déjà pour son deuxième pèlerinage sur les chemins de Compostelle.

AG de l'Association des Sacristains du Jura Dans la chapelle du Centre Saint-François à Delémont, Myriame Beuret, la nouvelle présidente de l’Association des sacristains du Jura et Gilles Berdat, qui quitte le Comité après 19 ans de présidence.

Une bonne cinquantaine de sacristines et de sacristains se sont retrouvés au Centre Saint-François pour une journée de retrouvailles : après une matinée de récollection autour de la nouvelle version du « Notre Père », une messe et un repas en commun, les sacristains ont participé à l’Assemblée générale de leur association présidée par Gilles Berdat, 64 ans, sacristain à Courroux-Courcelon. « En 2017 nous avons bouclé ce que j’appelle un « sacricycle ». Cette nouvelle année va nous amener à tracer de nouveaux chemins dans notre vie de serviteur, de sacristine, de sacristain… la confiance en l’avenir est essentielle pour découvrir et apprécier avec bonheur le changement ».

Des églises bien occupées
La mission du sacristain n’a rien perdu de son importance avec les années. Même si les offices sont moins nombreux qu’il y a 30 ou 50 ans, les sacristies ne sont pas les « coulisses » des seuls prêtres, pour les enterrements, les baptêmes ou les mariages. Aujourd’hui, c’est aussi un endroit privilégié pour les équipes pastorales, les assistants et animateurs pastoraux qui animent des rencontres, des temps forts et autres célébrations dans les églises. A entendre Gilles Berdat, il y a près de 90 personnes qui assument des tâches de sacristain dans le Jura.

Démissionnaire, Gilles Berdat a proposé Myriame Beuret, 35 ans, pour prendre sa succession… et c’est ainsi que, pour la première fois de son histoire, l’Association des sacristains du Jura est présidée par une femme, élue par acclamation sans la moindre discussion. Pour « l’ex-président » c’est certain : « on est une amicale avant d’être une association ! ».

Un brin d’histoire
Pour conclure son ultime rapport de président, Gilles Berdat a fouillé dans les archives en sa possession pour exposer un bref historique de cette « amicale », née en 1956, sous l’appellation d’Association des sacristains et bedeaux du Jura. Pour rappel le bedeau était un employé laïque – généralement en tenue d’apparat, grande canne à la main – chargé de maintenir le bon ordre dans l’église pendant les célébrations, et de précéder le clergé dans les processions ou les quêteurs pour leur ouvrir le passage parmi les fidèles.   

L’abbé René Girard, vicaire pour les catholiques de langue allemande à Delémont, fut le premier président de l’Association des sacristains du Jura que l’assemblée constitua en 1956. Lorsqu’il fut nommé à Gstaad en 1974, le Père Gonzague, du Centre Saint-François, assura l’intérim à l’aumônerie jusqu’à l’arrivée, en 1976, d’un successeur, l’abbé Jacques Oeuvray, alors vicaire à Moutier, remplacé en 1996 par l’abbé Jean Jacques Theurillat, alors prêtre à Moutier.

Un président en marche !
Aujourd’hui vicaire épiscopale pour le Jura pastoral, Jean Jacques Theurillat est toujours l’aumônier des sacristains. Samedi dernier, il a rappelé que depuis longtemps, l’Assemblée générale avait toujours lieu « le samedi qui précède le 2e dimanche de carême », la nuance à son importance. Evoquant le parcours de Gilles Berdat et sachant que ce dernier repartira cet été sur les chemins de Compostelle, le vicaire épiscopal, sourire aux lèvres, a lancé : « Si ce slogan n’avait pas déjà été emprunté par quelqu’un d’autre, je dirais que Gilles Berdat a été un président en marche ! ».

Pascal Tissier - SCJP

Comité de l’Association des sacristains du Jura :

  • Myriame Beuret, de Châtillon, présidente ;
  • Suzanne Willemin, de Courrendlin, vice-présidente ;
  • Christophe Beuret, de Châtillon, secrétaire ;
  • Gérard Fridez, de Moutier, caissier ;
  • Alain Courtet, de Fontenais, assesseur ;
  • Jean-Marie Frésard, de Moutier, assesseur ;
  • Jean Jacques Theurillat, de Delémont, aumônier.

Contact

Madame
Beuret Myriame
Haut des Prés 5
2843 Châtillon
 
032 422 08 71
079 293 58 25

Agenda et messes

                  Site de Cath-ajoie

Mensuel de Bienne et région

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.