Jura Pastoral

Montée vers Pâques

Pâques en surface ? MVP Ajoie - Clos du Doubs

Vivre le Triduum Pascal... Pas qu'en surface!

Montée Vers Pâques Ajoie - Clos du Doubs Montée Vers Pâques Ajoie - Clos du Doubs

Du jeudi 17 au dimanche 20 avril, ce ne sont pas moins de 32 jeunes qui se sont retrouvés pour célébrer - animer - vivre le Triduum Pascal en Haute-Ajoie. Ils ont participé de manière engagée à toutes les célébrations et ont su, en lien avec le groupe d'animation et l'équipe pastorale y donner et y trouver du sens! "Quelle joie de voir autant de jeunes participer avec motivation aux offices..." relevait l'abbé Jacques Oeuvray à l'issue d'une célébration!

En effet, l'investissement de la part de chacun chacune a été important et les émotions ont été fortes... Nous ne sommes pas restés en surface et ce que nous avons vécu nous a emmené explorer le fond de notre être, de notre coeur pour y découvrir que malgré l'obscurité que l'on y met parfois, Dieu est toujours présent, comme une petite lumière qui ne veut pas éblouir, mais qu'on ne peut pas éteindre!

Le lavement des pieds Le lavement des pieds

Nous nous sommes retrouvés le jeudi-saint à 16h30 à la salle paroissiale de Fahy pour faire connaissance, se mettre en route et préparer la célébration en mémoire de la Cène de notre Seigneur Jésus Christ. C'est lors de ce temps que nous avons découvert notre symbole: une grande lanterne (1.6m de haut) qui nous accompagnera pendant toute la MVP.

Après avoir partagé le repas (pique-nique tiré du sac) nous sommes allés Le célébrer à l'église où nous attendait l'équipe pastorale au complet (l'abbé Jacques Oeuvray, l'abbé Hyacinthe Ya Kuiza, l'animateur en paroisse Nicolas Godat) et nous nous sommes vus renforcer pour l'occasion de l'abbé Schindelholz et du diacre Désiré, ami de l'abbé Jacques, venant du Cameroun et étudiant à Madrid. La célébration a été belle et bien animée avec les jeunes et la Sainte Cécile qui ont tour à tour mis leurs talents de chanteurs à contribution. Un des gestes fort a été assurément le lavement des pieds, proféré par l'abbé Hyacinthe avec une humilité touchante toute particulière... Les bénéficiaires s'en souviendront probablement longtemps!

A l'issue de la célébration, les jeunes se sont mis en route pour Chevenez, à pied. Pendant ce trajet d'une heure et demie environ, diverses activités pour se connaitre leur ont été proposées, puis vers 23h30, nous sommes arrivés à la cabane forestière où nous avons pu reprendre des forces avec un bon cervelas grillé, avant d'entrer dans le vendredi saint, jour de jeûne et d'abstinence. Nous avons terminé cette soirée à l'église de Chevenez par une veillée de prière, avant de gagner notre quartier général à la halle de gymn et aux abris PC mis à disposition par la commune.

La soupe du vendredi saint à Courtedoux La soupe du vendredi saint à Courtedoux

La nuit n'aura pas été trop longue, et les visages au matin de ce vendredi saint semblent un peu fatigués... Pourtant, après une bonne douche et un bon petit déjeuner, il n'y parait plus rien et les jeunes sont en pleine forme pour attaquer cette journée prometteuse en échanges, spiritualité, vie communautaire...

Tous les participants se mettent en route par un petit jeu d'animation, permettant à chacun chacune de réviser ses connaissances au sujet de Pâques, le Carême et le Triduum Pascal! Puis c'est l'heure de répéter les chants, et le groupe excelle en la matière; la motivation et l'oreille musicale de chacun donnera aux célébrations toute l'énergie et la sensibilité voulue!

Après une courte pause, les jeunes se répartissent en sous-groupe et s'attèlent à la préparation de la célébration de la passion de notre Seigneur Jésus Christ. Les ateliers sont animés et on peut aisément sentir le désir profond de faire juste, de donner du sens à ce que nous allons vivre.

Le repas de midi est partagé à Courtedoux, avec les paroissiens en la salle St-Martin. Une excellente soupe nous a été préparée par une équipe de bénévoles, pilotée par le conseil de paroisse... Merci à eux!

Une fois le repas terminé, les jeunes retournent à l'église pour les dernières mises au point et répétition.

La célébration aura été pour le moins poignante! Les ateliers des jeunes, illustrant les thèmes du vendredi saint, ont été présentés pendant la lecture, qui a regroupé à la fois la passion, le livre d'Isaïe, les prières universelles... Pendant tout ce temps, une équipe de bruiteurs étaient à l'œuvre pour donner encore plus d'intensité à cette passion... Le moment le plus douloureux fût naturellement la mort du Christ... Les battements de cœur se sont arrêtés nets et une vitre de notre lanterne a volé en éclat. L'émotion dans toute l'église était palpable... C'est ainsi qu'avec beaucoup d'intérêt, nous nous sommes mis à l'écoute de l'homélie captivante de l'abbé Jacques, puis nous sommes venus chacun à notre tour vénérer l'imposante croix qui trônait sur le côté, vers la chaire.

A l'issue de la célébration, certains jeunes ont préféré rejoindre Chevenez à pieds alors que d'autres ont privilégié le service des bénévoles prêts à nous véhiculer.

C'est à 19h00, après un bon temps libre que nous avons partagé le souper composé de knöpflis sauce tomates, un délice bienvenu !

La soirée a été bien animée, car les jeunes ont du résoudre une énigme... En effet, le "juge" Sébastien les a chargé de la mission de trouver qui est le ou la responsable de la mort de Jésus. C'est ainsi qu'ils se sont rendus par groupe auprès des différents protagonistes (Marie, Pilate, Caïphe, le garde romain, Judas, Pierre) pour les interroger, et tirer les conclusions nécessaires afin de donner leur verdict au juge! Activité captivante qui aura permis aux jeunes de se plonger dans l'Histoire en se demandant "Qu'aurais-je fait à sa place...?"

Descente dans la grotte... Descente dans la grotte...

Après une nuit à peine plus longue que la précédente, les jeunes se sont réveillés samedi matin quelque peu dubitatifs... Ils savaient que la visite d'une grotte était au programme... Mais quelle grotte? Réclère? Et pourquoi?...

En effet, après le petit déjeuner, nous nous sommes rendus aux grottes de Réclère pour une visite un peu particulière! Physiquement, nous sommes bien descendus au fond des grottes de Réclère, mais psychologiquement et spirituellement, nous sommes descendus dans notre grotte intérieure, celle de notre cœur, de notre âme, celle où nous n'aimons pas forcément aller car nous avons toujours un peu peur de ce que nous allons y trouver... L'ambiance était bien lourde (elle a été encore alourdie par une coupure de lumière programmée tout au fond), et nous avons dû laisser au fond de cette grotte de Réclère certaines de nos lourdeurs avant de remonter. De retour à la surface, nous avons retrouvé les trois abbés de notre Unité Pastorale de Haute-Ajoie pour avoir un temps de partage en groupe, puis un temps de discussion "seul à seul" pouvant parfois déboucher sur le sacrement de la réconciliation!

Le repas de midi a eu lieu dans différentes familles qui s'étaient annoncées, pouvant accueillir un ou plusieurs jeunes. Un temps que les accueillis autant que les accueillants apprécient car il permet un échange enrichissant pour tous!

L'après-midi a été résolument orienté vers la célébration de la Vigile Pascale. Les jeunes ont à nouveau travaillé en atelier pour préparer la célébration. Certains s'occupaient de manifester la création par un montage photos, d'autres ont présenté de manière innovante la litanie des Saints, Un groupe s'est affairé à nous présenter et expliquer ce qu'est le Gloria, pendant que les "bricoleurs" du groupe se sont affairés à faire prendre corps le récit de l'Exode... Trente jeunes dans une halle de gymnastique préparant la célébration de la Veillée Pascale, cela fait une belle émulation et fait prendre conscience que la foi n'est pas moribonde chez les jeunes!

Le repas du soir pris, il fallut régler les derniers préparatifs et déjà il était l'heure d'entrer en célébration. Elle a commencé à la halle de gymnastique, notre lieu de vie pendant quatre jours, puis, à l'issue de la lecture du livre de l'Exode, nous nous sommes rendus à l'église pour poursuivre l'eucharistie. La vitre cassée de notre lanterne a été changée, signe de Sa résurrection, les bouts de verre sont encore visibles au fond de la lanterne, comme les stigmates du Christ sont visibles sur ses mains... Mais "Vivant, Il est Vivant, Il est vraiment ressuscité "! Joie dans toute l'église de Chevenez, comme sur toute la surface de la terre en cette nuit, où la vie a vaincu la mort!

La soirée s'est terminée par un temps de fête... Dans un premier temps devant l'église où la société de jeunesse nous a servi le vin chaud, puis à la halle dans une humeur "délirante"!

Roche d'Or Roche d'Or

Pour beaucoup, la fête du samedi soir s'est prolongée longtemps! Sur tout le groupe, treize jeunes se sont décidés à faire la marche de l'aube Pascale, proposée par le groupe "Tout en marchant". C'est donc à 4h15 que nous sommes partis de Chevenez (en voiture jusqu'à Rocourt) pour le départ de la marche prévu à 4h30. Les jeunes marcheurs n'ont pas dormi de la nuit, mais la motivation est bien là, pour aller admirer le lever de soleil Pascal depuis Roche d'Or. C'est donc un groupe d'une trentaine de motivés qui se voit quitter Rocourt pour arpenter de nuit les sentiers menant à notre destination. Le ciel est dégagé, présageant un lever de soleil radieux! L'allure est bien vive et le groupe opte pour un (petit) détour par la Vacherie-Dessus avant d'arriver à la croix de Roche d'Or, juste au lever du jour! Les marcheurs prennent le temps de contempler toute la beauté de la création, avant de se diriger vers la chapelle pour un temps de prière et d'action de grâce. Le petit déjeuner se partage, comme chaque année, chez Raphaël et Anne-Marie Chappuis qui nous accueillent avec un buffet digne des plus grands hôtels, avec une tresse dont les tranches sont plus larges que les assiettes. Comme nous sommes plus nombreux que d'habitude, nous sommes obligés de nous asseoir un peu partout dans le salon, mais tout le monde trouve sa place!

La redescente se fait dans la bonne humeur et nous arrivons juste à temps pour se préparer à la célébration eucharistique, prévue à 9h30 à Grandfontaine nous avons la joie d'accueillir notre Vicaire Episcopal, l'abbé Jean-Jacques Theurillat ainsi que Pascal Tissier, responsable du service de l'information catholique du Jura pastoral. La célébration est festive et chacun est heureux du parcours vécu ces quelques jours! Malgré une fatigue certaine, les jeunes ne peuvent plus s'arrêter de chanter "Siyahamba" à l'issue de la célébration!

Le temps de se dire au revoir, et chacun prend la route de son foyer, certain que quelque chose a changé cette nuit là, rien n'est plus semblable, puisqu'Il est ressuscité, oui, Il est vraiment ressuscité! Et ça les jeunes ne sont pas prêts de l'oublier!

Logo de l'Unité Pastorale Logo de l'Unité Pastorale

Agenda et messes

D'un clic :
Toutes les éditions du lebulletin.ch