Jura Pastoral

Mercredi des Cendres avec Hubert Bourel

Ça fait bien longtemps qu’Hubert Bourel a troqué la craie et le tableau noir pour la voix et la guitare et qu’il arpente la francophonie avec ses chansons, spectacles et animations pour petits et grands.

"Chantez, priez, célébrez le Seigneur", "Chaque enfant est une étoile" ou "Debout, debout, peuple de Dieu", voilà autant de refrains écrits et composés par l’artiste qui compte plus de 25 ans de rencontres avec son public dans les écoles, les paroisses et d’autres lieux qui l’accueillent avec toujours le même enthousiasme.

En mars 2019, l'après-midi du mercredi des Cendres, Hubert Bourel proposait une animation festive aux enfants de l'Unité pastorale de Saints Pierre et Paul au centre l’Avenir de Delémont.

Réunis avec leurs catéchistes et leurs parents, les enfants de 5 à 10 ans ont pu débuter ensemble le temps du Carême en rires et en chansons. L’animation était suivie d’un goûter, puis d’une célébration de la Parole avec imposition des Cendres.

Retour en images et en chansons !

46 jours avant Pâques : le mercredi des Cendres

Origine des Cendres

Le mercredi des Cendres est le jour qui marque l'entrée en Carême. Ce jour est l'occasion d'une messe où le prêtre trace une croix avec de la cendre sur le front des fidèles en prononçant un verset de la genèse « C'est à la sueur de ton visage que tu mangeras du pain, jusqu'à ce que tu retournes dans la terre, d'où tu as été pris ; car tu es poussière, et tu retourneras dans la poussière1. »
 
La cendre dont on se sert pour tracer la croix est la cendre issue de la combustion des rameaux bénis l'année précédente. L'utilisation de ces cendres est une évocation symbolique de la mort, et le versé récité doit inciter le croyant à l'humilité et à la piété.
 
Le carême commence donc par un rappel solennel de la condition humaine et s'achève avec les Pâques par une célébration de la vie, celle de la résurrection du Christ.
 
Traditions de pénitence
 
Entre le 11e et le 14e siècle, les pratiques actuelles ont été établies et le jour des Cendres tel qu'on le connait s'est répandu dans l'Église d'occident. Auparavant, le mercredi des Cendres était drapé d'un autre rôle, il était un jour de pénitence.2
 
Vers 300, le jour des Cendres est adopté localement par certaines Églises qui l'intègrent au rite d'excommucation temporaire ou de renvoi des pécheurs publics, une pénitence imposée aux personnes coupables de péchés capitaux. Dès le 4e siècle, ce jour marque à Rome le début de la pénitence canonique accomplie publiquement, jusqu'à l'absolution du jeudi saint3.
 
Au 7e siècle, un rite public de pénitence est pratiqué durant lequel les pénitents se présentent aux prêtres, confessent leurs fautes et, lorsque celles-ci sont graves et publiques, reçoivent du pénitencier un « cilice rugueux couvert de cendre » (tunique ou une ceinture portée sur la chair par mortification4) et doivent se retirer dans un monastère.
 
Références
 
1 : Génèse 3 : 19. Il est important de noter que le mot « `Aphar » en hébreux est habituellement traduit par cendres ou poussières, ce qui explique les différences de traductions entre les éditions de la bible. La T.O.B. ayant retenue le terme de glaise.
2 : Voir Guide des traditions et coutumes catholiques, pages 138 à 140.
3 : Voir Liber sacramentorum tome III, pages 49 à 60
4 : https://fr.wikipedia.org/wiki/Cilice
 
Le mercredi des Cendres expliqué aux plus petits
 
Ce mercredi 26 février 2020, les catholiques célèbrent le mercredi des Cendres qui marque le début du carême, une longue marche vers Pâques qui dure 40 jours.
 
Pourquoi des cendres ?
Ce mercredi est un jour spécial. C’est le mercredi des Cendres, ou « jour des Cendres ». On l’appelle ainsi car, à l’église, après l’homélie, chacun s’avance vers le prêtre pour recevoir une croix tracée sur le front avec des cendres… celles des rameaux brûlés…
 
D’où viennent ces cendres ? Pour les obtenir, on brûle les rameaux desséchés, ceux qui ont été bénis lors du dimanche des Rameaux de l’année précédente. La flamme qui brûle les rameaux, c’est comme la flamme de l’amour qui peut brûler tout ce qui est triste, tout ce qui est desséché en nous… comme pour nous rappeler que nous sommes fragiles…
 
Les cendres, c’est gris et sans vie. C’est comme de la poussière. D’ailleurs, elles sont désignées par le même mot en hébreu.
 
Venir aux Cendres, c’est le signe que nous voulons faire plus de place à Dieu dans nos vies, comme les premiers soleils de printemps chassent le gris de l’hiver.

Mercredi, pourquoi des cendres ?

Le mercredi des cendres marque l’entrée officielle en carême. Ce jour-là des cendres sont déposées sur le front des fidèles. Cette coutume de se couvrir la tête de cendres est une ancienne pratique pénitentielle qui remonte à la Bible . Ce rite à forte symbolique ne s’est cependant imposé dans la liturgie chrétienne qu’au Moyen-Age. 

Dans la Bible, les cendres sont le signe de la tristesse de l’homme devant le malheur. «Me voici pareil à la poussière et à la cendre», crie Job après avoir tout perdu. Tamar, fille de David, »répandit de la cendre sur sa tête» après avoir été violée. «Ô fille de mon peuple, revêts-toi de sac et roule-toi dans la cendre! Prends le deuil», demande Jérémie à Jérusalem, détaille le site croire.com.

Indissociable de la poussière

La cendre est indissociable de la poussière – les traducteurs grecs de la Bible emploient souvent un mot pour l’autre. Dans la Genèse Dieu met en garde Adam: »Tu es poussière, et à la poussière tu retourneras». La cendre est l’état auquel retourne le pécheur qui se détourne de Dieu. C’est donc en se couvrant la tête de cendres que les pécheurs reconnaissent leur état et deviennent des pénitents. Ainsi le roi de Ninive après la prédication de Jonas «se couvrit d’une toile à sac, et s’assit sur la cendre».

Agenda et messes

                  Site de Cath-ajoie

Mensuel de Bienne et région

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.