Jura Pastoral

L’Ecole Sainte-Ursule de Porrentruy fête ses 400 ans

Une année de festivités

« L’année 2019 sera celle des 400 ans de l’Ecole Sainte-Ursule et de rien d’autre ! » C’est par cette formule que Gérard Guenat, président du Comité d’organisation des festivités de ce 400e anniversaire, a présenté officiellement le programme des festivités prévues d’ici à la fin de l’année à Porrentruy avec, entre autres, un week-end commémoratif, fin octobre, marqué par une messe solennelle présidée par Mgr Felix Gmür, l’évêque du diocèse de Bâle.

L'Ecole Sainte-Ursule de Porrentruy fête ses 400 ans Le Comité d’organisation des festivités du 400e anniversaire de l’Ecole Sainte-Ursule à Porrentruy avec, de gauche à droite : Emilie Moreau, communication ; Jean-Marie Donzé, logistique et animation ; Gérard Guenat, président du Comité ; Marie-Danièle Goffinet ; Claude Rebetez, responsable de la plaquette du jubilé ; Mireille Courbat, directrice de l’école.

Le mercredi 27 février, les cinq membres du Comité d’organisation des festivités du 400e anniversaire de l’école Sainte-Ursule de Porrentruy, accompagnés par la directrice de l’institution, présentaient à la presse l’agenda des festivités qui se dérouleront jusqu’à la fin de l’année.

Dans son introduction, Gérard Guenat, président de ce Comité d’anniversaire créé en 2017, souligne l’aura culturelle omniprésente des Ursulines à Porrentruy : « Tous les Bruntrutains connaissent cette école, même si depuis 2006 les religieuses ont quitté la cité des princes-évêques. Certains ont des liens familiaux avec l’un des 150 enfants scolarisés actuellement, d’autres sont des anciens élèves, ou ont un parent ou une connaissance qui a fréquenté les bancs de cette institution ». L’ancien maire de Porrentruy (2004-2012) rappelle que la communauté religieuse est déjà à l’honneur au cœur de la ville : « Depuis le 16 février et jusqu’à fin mai, le Musée de l’Hôtel-Dieu propose une grande exposition intitulée « Les Ursulines à Porrentruy, formation et dévotion dès 1619 ». Dans les salles de l’ancien hôpital des œuvres, objets et d’autres documents transmis par les Sœurs y sont présentés, de même que les archives de la congrégation installée aujourd’hui à Fribourg ».

La couverture de la plaquette commémorative La couverture de la plaquette commémorative

Une saga illustrée et reliée
Responsable de la communication au sein du Comité, Emilie Moreau a un rapport tout particulier avec cette école : « Mes filles y font leurs classes et j’aime relever qu’en plus d’un programme scolaire solide, l’institution se démarque du secteur public par son encadrement personnalisé, ses notions d’entraide avec, il faut le souligner, un attachement particulier aux valeurs chrétiennes, politesse et respect compris ».

Les confidences de la cheffe du Service et membre de la direction de Jura Tourisme font sourire Claude Rebetez, son collègue au Comité d’anniversaire : « On m’a confié la tâche d’élaborer une plaquette qui, sur un peu plus de 80 pages, compile les 400 ans d’histoire de l’Ecole Saint-Ursule. Si j’avais entendu les propos d’Emilie plus tôt, son témoignage se serait ajouté à ceux rassemblés dans cette publication ». A l’entendre, le professeur fraîchement retraité de la Haute Ecole Pédagogique BEJUNE effectue les dernières corrections de cette plaquette qui sera imprimée à 1300 exemplaires : « Maintes fois repoussée, la sortie de cet ouvrage - qui retrace l’impact des Ursulines en terre ajoulote - est fixée à fin mars ».

Un brin d’histoire
Dans un court exposé, Marie-Danièle Goffinet a évoqué l’aspect historique de ces quatre siècles vécus en Ajoie par la Compagnie de Sainte-Ursule fondée en 1606 à Dole par la vénérable Anne de Xainctonge (1587-1621) : « En 1619, Guillaume Rinck de Baldenstein, alors prince-évêque souhaite créer à Porrentruy le pendant féminin du Collège des Jésuites, réservé aux garçons, ouvert par son illustre prédécesseur, Jacques-Christophe Blarer de Wartensee. Il fait appel à Anne de Xainctonge qui, malade, envoie deux de ses meilleures collaboratrices, sœurs Anne Altériet et Françoise-Ursule Barbier. A elles d’aménager la maison, de former les premières candidates à la vie religieuse, et d’organiser les activités d’enseignement et de catéchisme. C’était le 7 mai 1619, il y a 400 ans ».

Depuis, le temps à fait son œuvre. La vie des Ursulines sera bousculée, entre autres, par la guerre de Trente Ans et la Révolution française. Le Sonderbund passera aussi par là et l’Etat s’emparera de tout ce qui appartient aux religieuses. Mais ça, c’est une autre histoire.

A entendre Marie-Danièle Goffinet, les siècles ont passé, des générations aussi… Mais les murs sont toujours debout et l’enseignement est toujours au cœur de la maison : « Et aujourd’hui, ça se fête ! »

L’agenda des manifestations
Selon son prospectus distribué en tous ménages, l’Ecole Sainte-Ursule de Porrentruy organise une journée portes ouvertes, le samedi 9 mars, de 9h à 16h, l’occasion de découvrir et de visiter l’établissement, de rencontrer les membres du corps enseignant qui seront disponibles pour présenter les méthodes d'enseignement, les activités dispensées et naturellement répondre à toutes les questions.

Lors de la conférence de presse, Jean-Marie Donzé, responsable de la logistique et des animations au sein du Comité d’organisation des festivités de ce 400e anniversaire, ne citera pas cette journée dans le calendrier des festivités : « Trois dates importantes jalonnent cette année jubilaire. La première, le 7 mai, baptisée « une journée à l’école », permettra aux 150 élèves actuels de revivre une journée dans l’ambiance du 17e siècle, costumes compris, avec une messe matinale animée par des patoisants d’Ajoie ».

Selon le président de la commune ecclésiastique de Porrentruy, l’apogée des festivités de ce 400e anniversaire se déroulera le week-end des 26 et 27 octobre : « Le samedi 26 sera une journée festive de retrouvailles et de rencontres pour les anciens élèves et la population. Le dimanche 27 octobre sera plus solennel. Ce sera véritablement la journée officielle de cet anniversaire, avec une grande messe à l’église Saint-Pierre présidée par Mgr Felix Gmür, l’évêque du diocèse de Bâle, en présence des autorités cantonales, communales, et ecclésiastiques. Cette célébration sera suivie d’un grand banquet de soutien ». Jean-Marie Donzé espère que, comme en 1994, pour la fête du 375e anniversaire, plus de 1000 anciens élèves se retrouveront à Porrentruy. « Les bénéfices des manifestations seront remis au Conseil de fondation de l’Ecole Sainte-Ursule pour soutenir les chantiers nécessaires à l’entretien de l’institution ».

A noter encore que, pour clôturer cette année particulière, le traditionnel spectacle de Noël de l’Ecole Sainte-Ursule sera proposé sur le thème du 400e et ouvert au public pour quatre représentations les 11, 12, 17 et 18 décembre 2019.

Pascal Tissier, SCJP

La directrice de l'école, évoque le 400e

Lecture du film = 3'45'

L'Ecole Sainte-Ursule de Porrentruy fête ses 400 ans La façade de l'Ecole Sainte-Ursule de Porrentruy avec, à gauche, le clocher de l'église Saint-Pierre

Exposition du 16 février au 26 mai

L'Ecole Sainte-Ursule de Porrentruy fête ses 400 ans Cliquez sur l'affiche pour accéder au site du musée

Le site de l'école

L'Ecole Sainte-Ursule de Porrentruy fête ses 400 ans Cliquez sur l'image pour accéder au site de l'Ecole Sainte-Ursule de Porrentruy

Portes ouvertes le samedi 9 mars

L'Ecole Sainte-Ursule de Porrentruy fête ses 400 ans Cliquez sur l'image pour agrandir le document

Agenda et messes

                  Site de Cath-ajoie

Mensuel de Bienne et région

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.