--> La chapelle du Vorbourg va réchauffer les âmes - Jura Pastoral
Jura Pastoral

La chapelle du Vorbourg va réchauffer les âmes

La chapelle du Vorbourg, entièrement bâchée, attend la nouvelle installation de chauffage au sol | © Bernard Miserez La chapelle du Vorbourg, entièrement bâchée, attend la nouvelle installation de chauffage au sol | © Bernard Miserez

La chapelle Notre-Dame du Vorbourg est fermée depuis le 21 septembre 2020. Le système de chauffage au sol doit être entièrement changé. Les travaux sont prévus jusqu’à fin décembre et l’abbé Bernard Miserez, gardien du lieu, espère y célébrer la messe de Noël.

«Ce n’est pas à cause du covid que la chapelle est fermée», indique l’abbé Bernard Miserez, gardien du sanctuaire. Le chauffage au sol, installé il y 52 ans, était en bout de course: devenu poreux, il fuyait par endroits. Notre-Dame du Vorbourg est fermée depuis le 21 septembre, date du début des travaux. «Cela nous manque, c’est sûr! C’est un lieu de vie. Beaucoup me demandent quand reprendront les messes».

En attendant, les ouvriers s’activent sur le chantier: Les dalles, épaisses et spécifiques, ont été soigneusement descellées et mises de côtés. «80% d’entre elles qui pavaient la chapelle vont être reposées», détaille Gilles Fleury, chancelier du Conseil bourgeoisial, l’institution propriétaire des lieux. Plus qu’une question d’économie, il faut conserver l’esthétique du lieu. La chape de béton a été délicatement enlevée et toute l’installation a été démontée après que la chapelle a été entièrement bâchée.

Remplacement à l’identique

Un état des lieux effectué à l’automne 2019 avait confirmé l’usure du chauffage. «Une étude a été menée pour envisager une alternative à l’ancienne installation», précise Gille Fleury, mais une concertation avec le service des monuments historiques et la configuration du bâtiment ont obligé à garder le chauffage au sol avec de l’eau chauffée au mazout. En tout, les travaux ont été budgétés à 240’000 francs.

Après un hiver 2019 passé avec du chauffage d’appoint dans une chapelle plutôt fraîche, les fidèles seront de nouveau au chaud. Ils devront toutefois patienter jusqu’à Noël, date de la réouverture de la chapelle. L’abbé Miserez se réjouit d’y célébrer la nativité. «La cure est toujours ouverte. Je reçois volontiers qui passe la porte». En attendant, il célèbre la messe dans son logement.

En guise de consolation, la statue de Notre-Dame du Vorbourg a été descendue à l’église Saint-Marcel de Delémont. Elle accompagne les fidèles du sanctuaire durant les travaux. (cath.ch/bh)

 

Agenda et messes

                  Site de Cath-ajoie

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.