Jura Pastoral

La "semaine du Vorbourg", une halte spirituelle au seuil de l'automne

Le sanctuaire marial jurassien devient le centre spirituel d'une grande retraite: la Le sanctuaire marial jurassien devient le centre spirituel d'une grande retraite: la "semaine du Vorbourg" (Photo: Pierre Pistoletti)

14.09.2017 par La "semaine du Vorbourg", une halte spirituelle au seuil de l'automne

Toutes les ans, lors de la deuxième semaine de septembre, le principal sanctuaire marial jurassien devient le centre spirituel d’une grande retraite, la “Semaine du Vorbourg”. Plus de 150 ans après sa première édition, la démarche rassemble aujourd’hui encore un grand nombre de fidèles autour de cette semaine de prière, d’échange et de partage.

“J’ai besoin de six personnes pour porter les bougies durant les intentions de prière”. Un ange passe. “Pas tous en même temps!” Trois hommes et trois femmes se décident finalement à répondre à l’appel de l’abbé Jean-Marie Nusbaume, quelques minutes avant la messe. Le recteur du sanctuaire règle les derniers détails pendant que la chapelle se remplit petit à petit, ce mardi soir 12 septembre. Accrochée au sommet d’un promontoire rocheux qui domine la Birse à la sortie de la vallée de Delémont, le sanctuaire attire depuis 1863 de nombreux fidèles durant les jours de septembre, lorsque l’été fait place à l’automne. A l’origine de la démarche: le couronnement de la Vierge du sanctuaire, en 1863. Un acte liturgique promu par une bulle du pape Pie IX, en plein Kulturkampf.

La “semaine du Vorbourg” ne se résume pas à cette célébration vespérale. Elle s’articule autour d’un programme relativement intense qui démarre aux aurores. Les fidèles les plus courageux sont conviés chaque jour de la semaine à la messe de 5h30, suivie d’une petit-déjeuner concocté par la Congrégation des Dames de Delémont.

Agenda et messes