Jura Pastoral

Le Réseau des femmes en Eglise s'exprime

Femmes Cliquez sur l'image pour accéder au site du réseau

Le Réseau des femmes en Église veut voir l’institution catholique leur accorder davantage d’espace. Ce groupe de femmes salariées, bénévoles ou retraitées au service de l’Église a remis une lettre vendredi matin au diocèse de Lausanne, Genève et Fribourg, dont dépend Neuchâtel.

Le courrier propose à l’Église de faire « quelques pas importants ». Le Réseau demande une participation significative des femmes dans les instances décisionnelles et de formation ainsi que la mise en place de commissions paritaires afin de repenser la diversité des ministères et des fonctions. Par ailleurs, les femmes en Église souhaitent la mise en place, au moins une fois tous les deux ans, dans chaque diocèse de Suisse romande, d’une journée avec l’évêque et les vicaires épiscopaux pour toutes les femmes engagées en Église, professionnelles et bénévoles.

L’Eglise soutient la grève des femmes

Message de l'abbé Pascal Desthieux, vicaire épiscopal

Le 14 juin, les femmes manifesteront pour plus de respect et d’égalité salariale. Notre Église cantonale donnera un jour de congé-payé aux femmes (ainsi qu’aux hommes qui souhaitent être solidaire de cette grève et y participer).

C’est l’occasion de faire un point sur l’engagement et la responsabilité des femmes dans notre Église. La situation est paradoxale : si les femmes sont majoritaires dans les assemblées et services d’Eglise, elles sont absentes dans les postes à hautes responsabilités confiées la plupart de temps à des cardinaux, évêques ou prêtres. Nous espérons que la réforme de la Curie, qui arrive à terme, donnera prochainement la possibilité à des femmes de présider des Dicastères. Un laïc préside actuellement le Dicastère de la communication, ce qui semblait encore impensable il y a quelques années.

Et à Genève ? Sur les 14 services (comme la formation, le catéchuménat, la pastorale des jeunes…) et aumôneries (des hôpitaux, prisons, requérants d’asile…), 13 sont sous la responsabilité de femmes. Certaines sont à la tête de services importants, comme la pastorale de la santé qui engage une quinzaine d’aumôniers et supervise des dizaines de bénévoles.

Qu’en est-il des salaires ? Il n’y a pas de différence de salaire entre les hommes et les femmes, et à formation égale, une assistante pastorale gagne plus qu’un prêtre.

Certes, les paroisses et les équipes pastorales sont sous la responsabilité de curés, et donc d’hommes. Mais nous allons franchir un pas cet été en confiant les trois paroisses de l’Unité pastorale Salève à une assistante pastorale, tandis que le jeune prêtre Fidei Donum, qui viendra de Guinée pour se mettre au service de ces paroisses, sera nommé vicaire (et non curé).

Vous voyez, on avance, mais il y a encore bien du chemin à faire. Voilà pourquoi notre Eglise soutient la grève des femmes du 14 juin !

 

Abbé Pascal Desthieux
Vicaire épiscopal

Une lettre à la COR

Le résumé de nos revendications, qui seront présentées sous forme de lettre à la Conférence des ordinaires de la Suisse romande (COR):

 

  • L’Église avec les femmes:
  • pour une plus grande réciprocité
  • pour plus de diversité
  • pour une présence au cœur du monde
  • parce que nous représentons la moitié du peuple de Dieu en marche
  • pour une participation significative de femmes dans les instances décisionnelles et de formation
  • pour lutter contre toute forme de cléricalisme.

 

Par notre baptême nous sommes « prêtres, prophètes et rois ». Nous désirons recevoir le droit et l’espace pour nous exprimer, nous faire entendre et collaborer ainsi à la conversion de l’agir de notre Eglise.

 

L’Eglise catholique gagnera encore plus en cohérence en accueillant pleinement la parole des femmes.

 

Nous demandons une participation significative de femmes dans les instances décisionnelles et de formation: conseil épiscopal, conseil de vicariat,conseil pastoral, IFM, CCRFE, séminaire...

 

Nous demandons qu’il y ait, au moins une fois tous les deux ans, dans chaque diocèse de Suisse romande, une journée avec l’évêque pour toutes les femmes engagées en Église, professionnelles et bénévoles.

 

«Une Église vivante peut réagir en prêtant attention aux revendications légitimes des femmes qui demandent plus de justice et d’égalité.» Pape François, Christus Vivit no 42

Agenda et messes

                  Site de Cath-ajoie

Mensuel de Bienne et région

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.