Jura Pastoral

Le Saint-Siège donne des pistes pour une «conversion écologique»

Pour le cardinal Michael Czerny, l'appel du pape à une «conversion écologique» est très réaliste | © Vatican Media Pour le cardinal Michael Czerny, l'appel du pape à une «conversion écologique» est très réaliste | © Vatican Media

Le cardinal Michael Czerny appelle tous les chrétiens à se rassembler «pour célébrer le doux chant de la création et répondre à son cri amer» pendant le mois du ‘Temps de la Création’ (en septembre). Le préfet du dicastère pour le Service du développement humain intégral s’exprimait le 21 juillet 2022 à l’occasion d’une conférence de presse de présentation du message du pape François pour la prochaine Journée mondiale de prière pour la sauvegarde de la Création, le 1er septembre.

Depuis 2015, l’Église catholique participe auTemps pour la Création, un événement qui débute par cette Journée de prière et se poursuit jusqu’au 4 octobre, fête de saint François d’Assise, patron des écologistes. Cette période se veut un temps de prière et d’action en faveur de la protection de la Terre, de l’environnement et des populations les plus touchées par le changement climatique.

 

Pour un changement humain et écologique

Pour le cardinal Czerny, interrogé par l’agence I.MEDIA, l’appel du pape François – dans son message de 2022, comme dans son encyclique Laudato si’ (2015) – à une «conversion écologique» et à une «écologie spirituelle» est «très réaliste». «Il parle d’un changement humain et d’un changement de l’environnement, qui sont tous deux nécessaires de manière urgente», estime le préfet, qui a participé à la rédaction de  .

«Aujourd’hui, nous nous trouvons, par exemple, complètement surchauffés parce qu’il y a des années nous avons refusé de changer», a poursuivi le cardinal canadien, faisant référence aux canicules qui frappent plusieurs continents cet été. «Le mot conversion est très utile à deux niveaux différents: l’un est la conversion de nos cœurs, de nos esprits, de nos pensées, afin que nous embrassions le changement nécessaire», explique-t-il. L’autre, poursuit-il, consiste à convertir «la façon dont nous produisons, distribuons et consommons». Ce qui signifie changer le «modèle industriel, économique et de consommation» actuel.

Dès lors, l’Église pour accompagner les catholiques qui veulent mettre en œuvre ces véritables changements, doit être «là où sont les problèmes», insiste le cardinal Czerny. Il cite par exemple «de nombreuses institutions catholiques [qui] désinvestissent déjà des entreprises de combustibles fossiles et s’efforcent d’atteindre un impact net nul sur le climat». Il relève l’appel du pape François à prendre des engagements plus audacieux lors des sommets des Nations unies COP27 et COP15 sur le changement climatique et la biodiversité, qui se tiendront plus tard dans l’année.

De nombreuses espèces dont beaucoup d'insectes sont en voie d'extinction | © Pixabay/Mylene2401 De nombreuses espèces dont beaucoup d'insectes sont en voie d'extinction | © Pixabay/Mylene2401

Agenda et messes

               Cliquez sur l'image
Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.