Jura Pastoral

Le diacre, une réalité ecclésiale ancrée en Suisse romande

A l'issue de la célébration d'ordination à Apples, Mgr Alain de Raemy pose avec des diacres de Suisse romande. A sa gauche, Stéphane Rempe | © Bernard Litzler A l'issue de la célébration d'ordination à Apples, Mgr Alain de Raemy pose avec des diacres de Suisse romande. A sa gauche, Stéphane Rempe | © Bernard Litzler

17.01.2018 par Bernard Litzler

Le diaconat permanent s’est inscrit dans le paysage ecclésial romand depuis 40 ans: tel est le constat dressé à Fribourg le 15 janvier 2018 lors de la journée romande annuelle du diaconat. Une trentaine de diacres et des responsables diocésains ont dressé un bilan réjouissant du retour à ce ministère ancien et plaidé pour son inscription plus nette dans les structures d’Eglise.

Stéphane Défago, diacre valaisan ordonné en 2017, se trouve à table à midi avec Mgr Denis Theurillat, évêque auxiliaire de Bâle. «C’est simple, dit le Valaisan au Jurassien. Si j’étais dans votre diocèse, je ne serai pas diacre…». Un constat sur des réalités locales différentes, dans la même Suisse romande. A Sion, le diaconat est ouvert à tous, alors que dans le Jura pastoral, il est réservé aux seuls théologiens.

Agenda et messes