Jura Pastoral

Le diocèse de Bâle s'ouvre aux baptêmes célébrés par des laïcs

Dans le diocèse de Bâle, certains agents pastoraux laïcs ont reçu l'autorisation à guider des célébrations baptismales. | DR Dans le diocèse de Bâle, certains agents pastoraux laïcs ont reçu l'autorisation à guider des célébrations baptismales. | DR

Deux agentes pastorales laïques ont récemment reçu de Mgr Felix Gmür, évêque de Bâle, le mandat pour guider des célébrations de baptême dans leur paroisse. L’évéché a confirmé qu’une telle autorisation n’était pas un cas isolé. Un règlement relatif est déjà en vigueur depuis juillet 2019.

Regula Pfeifer, traduction et adaptation Davide Pesenti

Les deux aumôniers laïques, qui sont désormais autorisées à guider des liturgies de baptême, travaillent au sein de l’Unité pastorale (UP) de Leimental, dans le canton de Soleure. Elle sont actives dans la pastorale de la jeunesse et des familles, ainsi que dans les parcours de préparation à la première communion, rapporte la Basellandschaftliche Zeitung (BZ) le 4 novembre 2019.

Exception qui était déjà la règle

Les deux femmes ne sont toutefois pas les premières aumôniers sans responsabilité de gestion paroissiale qui peuvent assumer cette tâche sacramentelle. «Dans certaines conditions, déjà auparavant, les agents pastoraux hommes et femmes pouvaient recevoir le mandat pour baptiser. La pratique existait déjà», explique Hansruedi Huber interpellé par kath.ch. 

Le porte-parole du diocèse de Bâle souligne cependant que le baptême est généralement célébré par un prêtre ou un diacre. En effet, le baptême, en tant que premier sacrement, joue un rôle important dans l’initiation chrétienne. Il accueille le nouveau chrétien au sein de la communauté ecclésiale. 

Autorisation extraordinaire sur demande

Le diocèse de Bâle vient d’élargir cette tâche à d’autres personnes engagées professionnellement en Eglise. Le 1er juillet 2019 est entrée en vigueur le document diocésain relatif intitulé «Nouvelle norme concernant le mandat extraordinaire attribué à femmes et hommes dans l’aumônerie paroissiale» (»Neuregelung der ausserordentlichen Beauftragung von Frauen und Männern in der Pfarreiseelsorge» 

Selon ce nouveau règlement, les responsables de paroisse, qui ont une missio canonica – c’est-à-dire le mandat ecclésial officiel de l’évêque de Bâle – reçoivent automatiquement l’autorisation pour célébrer le sacrement du baptême. D’autres aumôniers de paroisse peuvent recevoir une telle autorisation, dans la mesure où le responsable d’une UP en fait la demande directement à l’évêque diocésain. La missio canonica est une condition préalable également pour ces agents pastoraux laïcs.

Signal important pour les femmes en Eglise

«La nouvelle réglementation doit permettre aux UP d’orienter la pastorale du baptême en fonction de son importance et des considérations exprimés par la pastorale des familles», précise encore Hansruedi Huber.

Elke Kreiselmeyer, la responsable de l’UP Leimental mentionnée, rend attentif à un autre avantage important: «Cette possibilité élargit considérablement le cercle des personnes qui peuvent être prise en compte pour ces célébrations». Elle considère en outre la nouvelle réglementation diocésaine comme un signal fort pour les femmes et un pas vers l’égalité de droits dans l’Eglise.

Long processus diocésain

Selon le porte-parole de l’évêché de Bâle, le processus ayant abouti au nouveau règlement concernant la célébration du baptême a pris beaucoup de temps. Il a été soigneusement établi en intégrant dans la réflexion toutes les instances diocésaines. «Du point de vue du contenu, nous nous sommes inspirés de directives similaires déjà en vigueur dans d’autres diocèses de langue allemande», a-t-il précisé. (cath.ch/kath.ch/rp/dp)

Agenda et messes

                  Site de Cath-ajoie

Mensuel de Bienne et région

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.