Jura Pastoral

Michel Monnerat, diacre en mission

Ordination diaconale à l’église de Saint-Imier

C’est en l’église de Saint-Imier, dans l’après-midi du dimanche 12 septembre dernier, que Michel Monnerat, animateur pastoral dans la paroisse du Vallon, marié et père de trois enfants, a été ordonné diacre permanent avec le consentement de son épouse. Autour de lui, ce ne sont pas moins de deux cent cinquante personnes – chorale et célébrants compris – qui ont participé à cette célébration solennelle présidée par Mgr Denis Theurillat. « Michel devient le huitième diacre permanent actif du Jura pastoral* et rejoint ainsi les 123 diacres incardinés dans notre évêché », s’est réjoui l’évêque émérite du diocèse de Bâle qui est sorti de sa retraite par amitié.

Michel Monnerat, ordination diaconale Mgr Denis Theurillat impose ses mains sur la tête de Michel Monnerat afin de lui transmettre la grâce sacramentelle et l’ordonné diacre

Signe du « ciel » ? A un jour près, seule une cinquantaine de personnes aurait pu entrer dans l’église de Saint-Imier pour assister à l’ordination diaconale de Michel Monnerat. Mais voilà, à la veille de l’entrée en vigueur du certificat COVID, la fête a été à l’image du ciel : radieuse.

Il y a eu la procession d’entrée en musique avec une trentaine de prêtres, de diacres et d’agents pastoraux pour accompagner Mgr Denis Theurillat jusque dans le chœur de l’église. Après avoir salué l’évêque, l’abbé Henri Moto, curé de Saint-Imier, a appelé l’ordinand : « Que Michel Monnerat s’approche pour recevoir l’ordination ». Debout au premier rang des bancs, auprès de son épouse Nathalie et de ses trois enfants, l’animateur en paroisse s’est avancé vers l’autel en clamant : « Me voici ! » Puis, c’est l’abbé Agnell Rickenmann, Supérieur du Séminaire diocésain Saint-Béat à Lucerne et responsable diocésain de la formation, qui a présenté le candidat à l’évêque, confirmant qu’il était apte à la diaconie. D’une manière très solennelle Mgr Denis a accepté l’élection du candidat : « Avec l’aide du Seigneur, Michel Monnerat, nous te choisissons comme diacre », une approbation marquée par un tonnerre d’applaudissements.

Dans son homélie, l’évêque a rappelé la mission première du diacre qui doit « porter le souci des plus faibles, des marginaux et des exclus, des malades et des pauvres » : « C’est pour moi la plus belle définition du ministère diaconal. Mais attention, de ne pas passer sur cet engagement comme chat sur braise ». En regardant « son » candidat, Mgr Denis a ajouté « qu’à travers cette ordination – l’un des sept sacrements de l’Eglise – Michel est appelé à devenir un exemple et un modèle à suivre, dans sa famille, dans un service spécialisé de l’Eglise, voire de la société, et au cœur de l’Equipe pastorale dans laquelle il se trouve ».

Avec le consentement de son épouse
Poursuivant un rituel parfaitement « ordonné », Mgr Denis a invité l’épouse de Michel à rejoindre son mari près de l’autel : « Nathalie, acceptez-vous que votre mari soit ordonné diacre et êtes-vous prête à l’accompagner dans ce nouveau ministère ? » Sa main glissée dans celle de son époux, Nathalie a souri : « Oui, je l’accepte ».

Mgr Denis a alors posé plusieurs questions à l’ordinand, sur sa volonté de vivre pleinement un ministère diaconal. À la promesse de Michel, l’évêque a clamé : « Que Dieu lui-même achève en toi ce qu’il a commencé ».

L’accolade de la paix
Comme le veut la liturgie de l’ordination, Michel s’est prosterné en s’allongeant au pied de l’autel. Puis, après la litanie des saints, il s’est relevé pour s’incliner devant l’évêque. Mgr Denis a alors imposé ses mains sur la tête de l’ordinand afin de lui transmettre la grâce sacramentelle et l’a ordonné au diaconat.

Symboliquement, ce sont Chloé, Maëlle et Noah, ses trois grands enfants, qui sont venus aider leur père à revêtir l’étole. Puis Mgr Denis a remis un évangéliaire au nouveau diacre avant de lui faire l’accolade de paix, geste imité aussitôt par la trentaine de diacres, prêtres et agents pastoraux présents en aube dans le chœur de l’église.

Avant l’envoi, Michel Monnerat a tenu à remercier l’évêque, ses collègues présents, ainsi que tous ceux qui ont contribué à l’organisation de cette ordination, dont l’excellente Sainte-Cécile du Vallon de Saint-Imier, renforcée pour l’occasion par des animateurs et des jeunes des Montées vers Pâques, avec Samuel Fringeli et Corinne Presset-Pache au clavier, une chorale dirigée par Elisabeth Chappatte. S’adressant à l’assistance, le diacre fraîchement ordonné a encore exprimé sa joie et a invité tout le monde à le retrouver sur le parvis de l’église pour un apéritif dînatoire.

Pascal Tissier

(re)découvrir le portrait de Michel Monnerat (texte, photos et vidéo) ICI

Lecture du film = 30'

Lecture audio de la célébration

L'ordination au plus près !

Photos Rémy Charmillot (SCJP)

L'ordination vue du haut de la tribune

Dessin Maëlle Monnerat Dessin Maëlle Monnerat

Les ordinations diaconales des dix dernières années dans le Jura pastoral

Pour rappel, deux ordinations diaconales se sont déroulées le 18 septembre 2011 à l’église de Vicques. Ce jour-là, Mgr Denis Theurillat, alors évêque auxiliaire du diocèse de Bâle, a ordonné deux diacres permanents : Jean-Claude Boillat et Jean-Charles Mouttet. Le premier exerce son ministère au sein du Service de communication du Jura pastoral (SCJP) et dans l’Équipe pastorale de l’UP Saints Pierre et Paul (Delémont), le second aux services des cabossés de la vie avec le rencar, cet espace itinérant d’accueil et d’écoute aménagé dans un camping-car qui se déplace dans tout le Jura pastoral.

Jean-Claude Boillat et Jean-Charles Mouttet Jean-Claude Boillat et Jean-Charles Mouttet

Quatre ans plus tard, c’est encore Mgr Denis Theurillat qui se voit confier les ordinations diaconales des frères Joseph Madanu et Abhishek Kumar Gali. C’était le 12 avril 2015 en l'église Saint-Rémi de Mervelier. Neuf mois plus tard, en janvier 2016, les deux capucins ont été ordonnés prêtres en Inde.

Aujourd’hui Joseph Madanu est le gardien responsable de la communauté capucine de Saint-Maurice (VS) et Abhishek Gali est le gardien de la fraternité des capucins de Fribourg.

Ordination diaconale de Joseph et Abhishek Abhishek Kumar Gali, Mgr Denis Theurillat et Joseph Madanu

Le 17 novembre 2019, c’est en la collégiale de Saint-Ursanne où il a été baptisé, que Patrick Godat a été ordonné diacre permanent par Mgr Felix Gmür, évêque du diocèse de Bâle. Actuellement Patrick Godat occupe le poste de diacre en ministère paroissial dans l’équipe de l’Espace pastoral Ajoie – Clos du Doubs.

Ordination diaconale de Patrick Godat Ordination diaconale de Patrick Godat

Diacres permanents dans le Jura pastoral

(par année d’ordination)

 

  • Michel Monnerat, 2021 ;
  • Patrick Godat, 2019 ;
  • Jean-Charles Mouttet, 2011 ;
  • Jean-Claude Boillat, 2011 ;
  • Philippe Charmillot, 2010 ;
  • Gaby Noirat 2001, retraité actif ;
  • Didier Berret, 2000 ;
  • Pascal Marmy, 1996 ;
  • Jean-François Lovis, 1979, retraité.

Michel Monnerat : « Mon cœur est prêt ! »

(re)découvrir son portrait, texte, photos et vidéo

Michel Monnerat Cliquez sur l'image

Agenda et messes

Les infos Covid-19 misent à jour

                  Site de Cath-ajoie

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.