Jura Pastoral

Taizé-Basel: le compte à rebours est lancé

Première journée d'information à Delémont

Dans exactement un mois, environ 15'000 jeunes de toute l’Europe arriveront à Bâle afin de participer, pendant cinq jours, à la grande rencontre œcuménique de la communauté de Taizé. Les paroisses catholiques et l’Eglise réformée de la Vallée de Delémont se mobilisent pour trouver des familles d’accueil afin d’héberger - entre Noël et Nouvel An - 250 jeunes dans la région. Une conférence de presse et une première séance d’information pour les familles d’accueil ont eu lieu le 28 novembre… le compte à rebours est lancé !

Journée d'information Taizé-Basel Journée d'information Taizé-Basel au Centre réformé de Delémont avec Frère Emmanuel, à gauche, et Frère Bernard, de la communauté de Taizé.

« L’an dernier, plus de 30% des familles d’accueil n’étaient pas chrétiennes. On ne cherche pas des lits, mais des pièces chauffées dans lesquelles les jeunes peuvent dérouler un petit matelas en mousse et leur sac de couchage : juste 2m2 au sol par personne ». Frère Emmanuel est l’un des cent prêtres de la communauté de Taizé. A Bâle depuis quelques semaines, il est l’un des coordinateurs de l’événement. « On parle de famille d’accueil, mais ça peut être aussi des personnes seules, comme cette dame qui a après le départ de « ses » jeunes avait confié que cela faisait une dizaine d’années que personne ne lui avait souhaité une bonne nuit ».

Journée d'information Taizé-Basel Pas de lit: juste 2 mètres carré suffisent pour chaque pèlerin

« Ça va le faire ! »

Chaque famille, chaque couple ou personne seule, s’engage à recevoir au moins deux jeunes, à leur offrir un petit déjeuner ordinaire et, si possible, le premier jour de l’an, partager le repas de midi avec eux.
« A ce jour, 28 novembre, pas moins de 150 jeunes sont déjà assurés d’être accueillis en gare de Delémont au soir du 28 décembre », se réjouit Frère Bernard, un autre moine de Taizé impliqué dans l’organisation de ce pèlerinage. « A voir l’engouement des paroisses catholiques et réformées de la région, et le nombre de familles d’accueil ou de bénévoles déjà enregistrés, nul doute que le cap des 250 jeunes reçus sera atteint ».

Des jeunes du monde entier

« Depuis Paris en 1978, Taizé-Basel est le 40e « pèlerinage de confiance pour la paix dans le monde » rappelle Frère Emmanuel, « ces rencontres européennes permettent de redonner confiance aux jeunes, affichent le signe visible d’une espérance possible, manifestent une véritable soif de vie intérieure… de paix surtout ».
A entendre les Frères de Taizé, la majorité des jeunes inscrits à ce rassemblement œcuménique proviennent d’Europe de l’Est, dont une bonne moitié de protestants et d’orthodoxes, notamment des Polonais, des Ukrainiens ou des Croates. « Mais il y aura également des petits groupes d’Amérique du Sud, d’Afrique et même d’Asie ».

Journée d'information Taizé-Basel Soirée d'information Taizé-Basel au temple de Delémont

Première séance d’information

Au soir du mardi 28 novembre, c’est au temple de Delémont que s’est déroulée la première séance d’information pour les familles d’accueil et les bénévoles qui se sont déjà engagés. Après un temps de prière, Carole Perez, pasteure à la paroisse de Delémont ; Mélanie Cornet, assistante pastorale, coordinatrice entre les Unités pastorales de la Vallée de Delémont et l’organisation à Bâle ; et Frère Bernard de la communauté de Taizé, se sont succédés à l’ambon pour donner, vidéo à l’appui, un résumé du programme prévu pour ces journées entre Delémont et Bâle. Une seconde rencontre d’information aura lieu le 15 décembre, à Courrendlin.

Pascal Tissier

www.taizebasel.ch

Extraits filmés

Agenda et messes