Jura Pastoral

Ukraine: 183 lieux de culte endommagés depuis le début de la guerre

Une église à Severodonetsk (Républioque de Luhansk) sérieusement endommagée par des bombardements | © Keystone/Sputnik/Viktor Antonyuk Une église à Severodonetsk (Républioque de Luhansk) sérieusement endommagée par des bombardements | © Keystone/Sputnik/Viktor Antonyuk

Selon un décompte de Kiev, l’armée russe aurait détruit ou endommagé 183 églises et autres bâtiments religieux en Ukraine depuis son invasion, il y a cinq mois. Trois édifices de l’Église catholique romaine sont également concernés.

Selon les données du service public pour les affaires ethniques et la liberté de conscience, 173 lieux de culte chrétiens ont été attaqués, ainsi que cinq lieux de culte islamiques et cinq juifs, rapporte l’agence KNA. Les lieux de culte de l’Église orthodoxe ukrainienne, qui s’est séparée du Patriarcat de Moscou fin mai, ont été les plus touchés: 127 de ses bâtiments ont été entièrement ou partiellement détruits.

 

Seuls dix districts sur 24 épargnés

Selon les données, la plupart des sites religieux concernés se trouvent dans les régions de Donetsk (45), Louhansk (40), Kiev (34) et Kharkiv (25). Jusqu’à présent, seuls dix des 24 districts administratifs ukrainiens ont été épargnés par la guerre. Selon la liste publiée par les autorités, 22 lieux de culte protestants et 19 de l’Église orthodoxe indépendante (autocéphale) ont été endommagés.

 

Séminaire pillé

Trois bâtiments de l’Église catholique romaine figurent également sur la liste. Le 1er mars déjà, un projectile s’est abattu sur l’évêché de Kharkiv, dans le nord-est du pays. Dans le diocèse de Kiev-Schytomyr, l’onde de choc d’une explosion aurait détruit les fenêtres du séminaire. Des soldats russes auraient pillé le bâtiment et auraient également volé des objets liturgiques. Début mai, une église d’un village du district de Kherson a été incendiée après des tirs d’artillerie, selon les mêmes sources.

Le 15 mars, un char russe aurait tiré sur un bâtiment de la Caritas gréco-catholique dans la ville portuaire de Mariupol, dans l’est de l’Ukraine. Selon les informations, deux collaborateurs de l’organisation humanitaire et cinq personnes qui avaient cherché refuge dans le bâtiment ont été tués. En outre, une église gréco-catholique à Irpin, près de Kiev, a été endommagée.

Agenda et messes

               Cliquez sur l'image
Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.