Jura Pastoral

Une année 2020 très dense pour Cath-Info

Fabien Hünenberger a vécu sa première assemblée générale en tant que directeur de cath-info | © Bernard Hallet Fabien Hünenberger a vécu sa première assemblée générale en tant que directeur de cath-info | © Bernard Hallet

Adaptation: tel a été le maître mot de Cath-Info en 2020. Adaptation aux restrictions du covid, adaptation aux attentes du public, adaptation aux évolutions technologiques, les défis ont été grands pour les équipes des divers médias.  

Réunie en assemblée générale, le 26 mai 2021, à Bussigny (VD), l’association Cath-Info a salué le travail et l’engagement de ses journalistes pendant la période de la pandémie du coronavirus. Les équipes de cath.ch, de la radio et de la télévision et du nouveau pôle de RTSreligion digital ont donné le meilleur d’elles-mêmes pour apporter au public une parole crédible en des temps difficiles.

Des artisans pour des produits du terroir 

Rassemblés dans l’église catholique de Bussigny, sous la présidence d’André Kolly, les participants sont revenus sur une année 2020 finalement très active. Le nouveau directeur Fabien Hünenberger qui a repris les rênes au début de l’année 2021 a salué le travail «des équipes d’artisans qui ont livré des produits manufacturés du terroir».

Cath.ch n’a jamais été autant suivi. Le site a dépassé le cap des 100’000 visiteurs mensuels, s’est félicité le rédacteur en chef Bernard Hallet. Notamment grâce au développement des services liés la pandémie. Les messes radios par exemple, ont pu être doublées par l’image à six reprises offrant aux internautes une plus grande proximité, même virtuelle.

En radio, les journalistes ont développé pas mal d’imagination et de souplesse pour continuer à produire des émissions de qualité, que le public a également appréciées. «Le confinement et le télétravail ont été pénibles à supporter. Nous sommes heureux de pouvoir enfin sortir de notre caverne», sourit Carole Pirker.

Pour la télévision le défi était plus grand encore. La réactivité a été très grande, a relevé Emmanuel Tagnard. Le projet «Faut pas sortir» a été développé en dix jours alors que d’habitude cela aurait pris au moins six mois. Avec des moyens réduits, tout en préservant la qualité, les journalistes ont pu accompagner les téléspectateurs.

Enfin RTSreligion digital a pu s’exercer à la production vidéo et audio pour les réseaux sociaux en développant un langage plus jeune tout en conservant des contenus solides.

Pour les journalistes de Cath-Info, il n’y a eu ni réduction d’horaires de travail, ni chômage.

Agenda et messes

Les infos Covid-19 misent à jour

                  Site de Cath-ajoie

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.