Jura Pastoral

Eglise de Saignelégier

église de Saignelégier
L'église néo-baroque de Saignelégier est dédiée à Notre Dame de l'Assomption.
 
Elle a été édifiée en 1927 par les architectes Meyer et A. Gerster de Laufon. Son architecture, de remarquable unité,  mesure 60 m. de longueur, 25 m. de largeur et 16 m. de hauteur. Le choeur a été adapté à la nouvelle liturgie en 1975 par Gerster, fils.
 
Le maître-autel est celui de l'ancienne Abbaye de Bellelay. Le bas-relief du tabernacle représente Isaac sur le bûcher.
 
Les autels latéraux. Celui de droite est consacré à St Jean-Baptiste comme le montre la peinture de X. Chapuis de Develier (1835). La châsse contient le squelette d'un martyr des catacombes romaines de St Callixte. Ce serait les reliques de St Vénuste obtenues à la paroisse en 1740 par le père capucin Adrien de Porrentruy, en reconnaissance de la profonde piété des paroissiens, exprimée lors d'une Mission qu'il prêcha.
L'autel latéral de gauche est dédié à la Vierge Marie. Dans la châsse, ce sont les reliques de Ste Faustine découvertes dans les catacombes de St Hypolite à Rome. C'est en 1831 que la paroisse, par l'entremise d'un de ses enfants, Constantin Queloz, élève au Collège Germanique à Rome, obtint le privilège du Pape de transférer ces reliques dans son église natale.
 
La statue sculptée en bois, représentant la Vierge à l'Enfant, est l'oeuvre de la Maison Jobin à Brienz (1975).
 
Le Chemin de Croix et le Calvaire sont une copie de G. Fugel, exécutée comme les stalles et les confessionnaux, par des artistes tyroliens.
 
La Chaire, en bois sculptée, est l'oeuvre du sculpteur bâlois Charles Anklin. Ses panneaux portent les figures des quatre évangélistes avec leurs attributs (aigle = Jean; lion = Marc; boeuf = Luc; homme = Matthieu.)
 
Les tableaux. Derrière le maître-autel, La Vierge en Assomption enlevée par les anges, abandonne les apôtres émerveillés et tristes.
Au choeur, L'Adoration des Bergers, La Sainte Cène et Le Sacrifice d'Isaac, sont l'oeuvre de l'artiste italien Marigliani.
 
Les orgues, construites en 1958 par la Maison Ziegler, restaurées et modifiées en 1993 par la manufacture d'orgues J.F. Mingot de Lausanne, comportent 51 jeux réels sur 3 claviers et 1 pédalier.
 
La Tour extérieure de l'église. La base de la tour est le seul élément restant de l'ancienne église. Les archives parlent d'une restauration de cette tour en 1558. Sans vouloir remonter, comme certains le pensent, jusqu'à l'époque romaine, on peut très bien penser qu'une tour de refuge ou d'observation, ou un petit donjon, ait été édifié non loin du sanctuaire primitif (1397) et que cette tour soit devenue plus tard celle de l'église proprement dite. (Aucun document ne précise une date antérieure à 1558).

Il existe un audio-guide en plusieurs langues pour visiter les vitraux et l'église. Il est diposnible à la cure qui se trouve juste à côté.

Charte d'équipe 2022-2023

Points saillants de notre charte d’équipe pour 2022-2023

Lors de sa session de relance d’année pastorale en juin dernier, l’équipe pastorale Franches-Montagnes a eu le temps d’évaluer et de relire sa mission à la lumière de la Parole de Dieu et de nouveaux enjeux du moment. C’est l’Epître de st Paul aux Colossiens 2,12-13 qui a guidé notre démarche : ‘‘Puisque vous avez été choisis par Dieu, que vous êtes sanctifiés, aimés par lui, revêtez-vous de tendresse et de compassion, de bonté, d’humilité, de douceur et de patience. Supportez-vous les uns les autres, et pardonnez-vous mutuellement si vous avez des reproches à vous faire’’. Nous voulons vous partager nos projets à venir pour cette année, en vous laissant découvrir d’abord les points saillants contenus dans notre charte d’équipe.

Après les changements structurels intervenus au 1er août dernier, notre équipe pastorale est formée de M. l’abbé Jean-René Malaba (curé et responsable de communauté), Mme Chantal Ampukunnel (théologienne en pastorale), Mme Christine Erard (animatrice en paroisse), Mme Véronique Jobin (animatrice en paroisse), M. Didier Berret (diacre en ministère paroissial), M. l’abbé Gilles Bobe (prêtre auxiliaire), ainsi que de M. l’abbé Firmin Nsoki (prêtre coopérateur). C’est ensemble que nous sommes envoyés auprès de nos neuf paroisses afin de mettre à profit la richesse de nos diversités humaines, spirituelles et culturelles dans l’unicité de notre foi en Jésus-Christ.

En prenant en compte le thème pastoral proposé par le Jura pastoral, ‘‘être en relation’’, nous nous proposons de témoigner d’une Eglise fraternelle, en proximité d’abord entre nous-mêmes, mais aussi avec la communauté au service de laquelle nous sommes envoyés, ainsi qu’avec le public de l’extérieur composé de personnes qui viennent ponctuellement aux célébrations (funérailles, baptêmes, mariages, …).

L’équipe veut les accueillir et se mettre aussi à l’écoute de leurs situations de vie. Nous croyons que c’est là que l’Esprit du Seigneur donne rendez-vous à l’Eglise, l’incitant à ‘‘sortir d’elle-même’’ et à tisser des liens d’une fraternité universelle.

 

Plusieurs moyens pour atteindre cet objectif global : d’abord vis-à-vis de nos communautés, nous voulons, particulièrement lors de grandes fêtes liturgiques, favoriser des liens de fraternité, en encourageant et en suscitant la coopération entre tous les fidèles, les bénévoles qui se vouent au service de l’Eglise et tous les corps constitués. Chaque fidèle devra se sentir concerné par la vie de l’Eglise. Ensuite, nous allons aussi continuer à collaborer avec les Eglises-sœurs avec lesquelles nous professons la même foi apostolique, en multipliant des temps de prière et de convivialité. Et enfin, pour celles et ceux qui vivent loin de l’Eglise, non seulement nous accorderons, comme aux autres paroissiens, des soins particuliers à leurs célébrations en en faisant des lieux d’accueil et d’écoute de leurs interpellations et de leurs situations de vie, mais nous voulons également être présents dans des lieux de vie extra-paroissiaux pour leur témoigner de notre joie d’avoir rencontré le Christ. L’Equipe pastorale reste ouverte à toute proposition constructive qui consolide son objectif de bâtir la fraternité.

Atteindre un tel objectif exige constamment le dialogue, l’écoute mutuelle, la synodalité et toutes les autres valeurs si admirablement résumées par st Paul aux Colossiens. L’Equipe tient à ce que les actes pastoraux accomplis par l’un de ses membres le soient au nom de toute l’équipe, comme c'est le propre de l’Eglise. Car, bien que la responsabilité finale incombe au membre curé responsable de l’Equipe, auquel les tâches spécifiques ont été confiées, c’est toute l’équipe qui est responsable de l’ensemble de l’Unité pastorale, chacun.e accomplissant les tâches qui lui sont dévolues. En cas de conflits, si le principe de subsidiarité n’y résout rien, des mécanismes de collaboration avec des instances supérieures ont été envisagés.

Agenda et messes

               Cliquez sur l'image
Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.