Jura Pastoral

Ministère d'animateur-trice jeunesse

Bernard Voisard

Animateur Jeunesse

Bernard Voisard Bernard Voisard

Pourquoi suis-je animateur jeunesse ?

Il y a des gens qu'on croise et qui vous interpellent, vous mettent en mouvement, vous invitent à aller creuser en vous. Comme beaucoup de gens, j'ai croisé de ces personnes qui m'ont appelé, sans trop faire exprès, et qui m'ont permis d'aller entendre cet élan profond, sincère et vital, à vivre ma vocation.

 

Et en même temps, les sessions de sortants d'école, les Montées vers Pâques, des pèlerinages à Taizé, etc. m'ont donné cette envie et ont nourri cet appel. Il me paraissait donc plus qu'évident que Dieu allait prendre une place très particulière dans ma vie et allait donner cette belle couleur de l'Evangile à mes actes, mes paroles et mes choix de Vie.

 

En quoi consiste mon ministère et comment je le vis ?

 Je dirais que c'est avant tout de permettre aux jeunes d'avoir des occasions, des espaces, des instants, pour avancer à la rencontre d'eux-mêmes, des autres et de Dieu.

Les différentes animations proposées aux jeunes (sessions, MVP, camps, etc.) les invitent à prendre du temps et de partir à la découverte de ce qui peut donner sens à nos vies, à travers des échanges, des expériences, des relectures, des regards probablement plus en profondeur, peut-être là où nous n'avons pas l'habitude de poser notre regard, notre cœur et notre espérance.

Notre ministère se vit au rythme des rencontres, des animations et des camps (Sessions des sortants d'école, Groupes de jeunes et d'adolescents, Présences dans les écoles, Espaces d'accueil, Montée vers Pâques, Voyage à Taizé, en Israël, aux Restos du Cœur à Paris, en Tanzanie, Etc.).

 

Et il ne faut pas oublier que cette pastorale de la jeunesse se vit en collaboration avec des bénévoles et des agents pastoraux (au sepaje, au MADEP, dans les équipes pastorales).

 

Quels sont mes rêves pour mon ministère ?

Je crois que je n'ai pas de rêves pour mon ministère. J'en aurais pour les jeunes si j'ose. "Si j'ose" car le risque, en ayant des rêves pour autruis, c'est de les enfermer dans nos rêves et de ne pas les laisser découvrir et vivre leurs propres rêves.

Mon rêve serait que les jeunes puissent toujours avancer à la découverte de ce qui donne sens à leur Vie, de ce qui les rend pleinement vivant pour que nous soyons toujours plus des êtres en relation, à l'écoute de ce qu'il y a de divin en nous.

Agenda et messes