Jura Pastoral

Premier dimanche de l’avent au Vorbourg

Premier dimanche de l’avent au Vorbourg Pierre Lachat, hier juge, aujourd'hui conteur...

Pierre Lachat invite à la méditation

Qu’est-ce que l’Homme ? Telle est l’interrogation étonnante proposée par l’abbé Bernard Miserez pour cheminer dans l’avent. Pour apporter des pistes et inspirer la réflexion, le gardien de la chapelle du Vorbourg a sollicité l’éclairage de plusieurs personnalités lors des messes de 10h des quatre dimanches du temps de l’avent. Ancien juge et conteur, Pierre Lachat, a été le premier « témoin » de ces quatre célébrations particulières sur les hauteurs de Delémont. 

Bien avant que Bernard Miserez ne s’agrippe aux cordes pour faire sonner les cloches de la chapelle du Vorbourg, tous les bancs sont déjà occupés. Rien de nouveau : depuis que l’abbé Bernard Miserez est le gardien du sanctuaire, de plus en plus de pèlerins participent à ses célébrations, et pas que le dimanche. « Que les personnes qui sont debout dans les allées viennent prendre place dans le chœur, il y a une quinzaine de places disponibles derrière la grille ». En guise de prologue, l’abbé Bernard Miserez relève que le temps de l’avent coïncide avec le lancement de la nouvelle campagne de Nez rouge : « Cette année, leur slogan c’est « A l’éternité, préférez la sécurité ». Leur mission et honorable, mais personnellement, je pense exactement le contraire : par sécurité, préférez l’éternité ! ». Et voilà, en substance, comment ce prêtre « pas comme les autres » accueille ses ouailles : un ton libre et amical, un trait d’humour et ce sont près de deux cents personnes qui suivent le prêtre dans sa prière et sa liturgie. Aujourd’hui pas de sermon, au moment réservé à l’homélie, Bernard Miserez cède la « Parole » à son invité.

Des contes « affables »

« Il était une fois… », avec le charisme qu’on lui connaît, Pierre Lachat entame son temps de méditation avec la fameuse formule chère aux conteurs, avant d’évoquer la rencontre de deux randonneurs avec le gardien d’une chapelle. En quelques phrases, l’ancien juge plante le décor de son conte avec un clin d’œil qui ne trompe personne : « le chapelain invite les deux marcheurs à sa table et leur sert son fameux risotto aux bolets ». Rires dans la chapelle : les fidèles ont compris que toute ressemblance avec une personne existante n’est pas fortuite. Maîtrisés avec talent, les contes « affables » de Pierre Lachat sont, comme il aime le répéter, « des mensonges qui disent la vérité », des histoires qui mettent en exergue des valeurs. L’auditoire est captivé par le verbe, la gestuelle aussi.

Au moment de conclure sa « méditation », Pierre Lachat remet une carte à Bernard Miserez et révèle que les deux randonneurs sont devenus pèlerins et que le chapelain a reçu une carte postale de Saint-Jacques-de-Compostelle. Le conteur retourne s’asseoir sur son banc dans un tonnerre d’applaudissements.

Les prochains rendez-vous

Derrière l’autel, le prêtre entame la liturgie de l’eucharistie et la célébration suit son cours. Après la communion, Bernard Miserez rappelle encore les prochains rendez-vous avec, le 8 décembre, à 10h, l’intervention de Didier Berret, diacre et bibliste, pour « explorer » ce que dit la Bible à propos de l’Homme ; le dimanche 15 décembre, lors de la messe de 10h, l’intervenant sera Michel Périat, médecin-cardiologue ; et le 22 décembre, quatrième dimanche de l’avent, c’est l’abbé Bernard Miserez lui-même qui tentera de répondre à la question « qu’est-ce que l’Homme ? ».

A noter encore que les fêtes de fin d’année seront ponctuées par plusieurs célébrations à la chapelle du Vorbourg, le mardi 24 décembre, la messe de minuit (à 24h00 !) sera animée par l’Echo du Vorbourg ; messe du jour, le mercredi 25 à 10h ; le jeudi 26 décembre, messe à 10h. Puis, pour bien commencer l’année 2020 avec Notre-Dame du Vorbourg, des messes seront célébrées à 10h le mercredi 1er janvier et le jeudi 2 janvier.

Pascal Tissier - SCJP

Question à Pierre Lachat

Qu'aimeriez-vous trouver derrière la fenêtre de votre calendrier de l'avent ?

Premier dimanche de l’avent au Vorbourg

La réponse du conteur:

"Que la bienveillance et le respect nous accompagnent !"

Premier dimanche de l’avent au Vorbourg

Premier dimanche de l'avent

Première bougie allumée

Premier dimanche de l’avent au Vorbourg La "couronne" de l'avent installée dans la chapelle du Vorbourg

Les trois tamis de Socrate

repris par Pierre Lachat au Vorbourg

Un jour, quelqu'un vint voir Socrate et lui dit :


- Ecoute Socrate, il faut que je te raconte comment ton ami s'est conduit.
- Arrête ! Interrompit l'homme sage. As tu passé ce que tu as à me dire à travers les trois tamis?

- Trois tamis ? dit l'autre, empli d'étonnement.
- Oui, mon bon ami : trois tamis. Examinons si ce que tu a as à me dire peut passer par les trois tamis. Le premier est celui de la Vérité. As tu contrôlé si ce que tu as à me dire est vrai?

- Non; je l'ai entendu raconter, et ...
- Bien, bien. Mais assurément, tu l'as fait passer à travers le deuxième tamis. C'est celui de la Bonté. Ce que tu veux me dire, si ce n'est pas tout à fait vrai, est-ce au moins quelque chose de bon?

Hésitant, l'autre répondit : non, ce n'est pas quelque chose de bon, au contraire ...
- Hum, dit le Sage, essayons de nous servir du troisième tamis, et voyons s'il est utile de me raconter ce que tu as à me dire ...

- Utile ? Pas précisément.
- Eh bien, dit Socrate en souriant, si ce que tu as à me dire n'est ni vrai, ni bon, ni utile, je préfère ne pas le savoir, et quant à toi, je te conseille de l'oublier ...

Agenda et messes

                  Site de Cath-ajoie

Mensuel de Bienne et région

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.