Jura Pastoral

Infos COVID-19 - mise à jour au 17 décembre 2021

Le Conseil fédéral renforce les mesures de lutte contre la pandémie

Berne, le 17 décembre 2021

Dès lundi 20 décembre 2021, les mesures de lutte contre le coronavirus seront durcies en Suisse. Seules les personnes vaccinées ou guéries auront désormais accès à l’intérieur des restaurants, des établissements culturels et des installations de sport et de loisirs ainsi qu’aux événements en intérieur (règle dite des « 2G »). Cette mesure permettra de réduire le risque d’infection des personnes non immunisées. Celles-ci transmettent plus facilement le virus et sont plus fréquemment confrontées à des complications lorsqu’elles sont contaminées. Dans les lieux précités, il faudra en outre porter le masque et être assis pour consommer. S’il n’est pas possible de porter le masque, par exemple lors d’une répétition de musique à vent, ou de consommer assis, comme dans les discothèques et les bars, les personnes vaccinées ou guéries devront en outre présenter un test négatif (règle des « 2G+ »). Les personnes dont la vaccination, la vaccination de rappel ou la guérison datent de moins de quatre mois sont exemptées de cette obligation de dépistage. Les réunions privées sont limitées à dix personnes dès lors qu’une personne présente (de 16 ans ou plus) n’est pas vaccinée ou guérie. Telles sont les décisions prises par le Conseil fédéral lors de sa séance du 17 décembre 2021, qui a par ailleurs réintroduit l’obligation de travailler à domicile, réglementé la prise en charge des frais de dépistage et décidé l’achat de doses supplémentaires de vaccin.

Communication du diocèse de Bâle

FAQ et précisions publiées le 18 décembre + précision ajoutée le 20 décembre 2021

Le taux d’occupation des hôpitaux et les dangers liés au variant Omicron conduisent à des mesures renforcées de la part de la Confédération, qui continue de mettre les cantons à con-tribution. Les mesures particulières prises par les cantons sont donc à surveiller de près. Une fois de plus, le Conseil fédéral compte sur le comportement responsable de chacun pour se faire vacciner, réduire les contacts, se tenir à distance, porter le masque de protection et respecter les mesures d’hygiène.
La task-force Covid-19 du diocèse de Bâle recommande vivement la vaccination. Elle montre ses effets positifs depuis quelques mois. Par rapport aux raisons que l’on peut invoquer contre la vaccination, la task-force considère que la vaccination est un moindre mal.

Ci-contre, à télécharger, la "foire aux questions" (FAQ) et des précisions sur la communication du diocèse de Bâle établies au 18 décembre 2021. Les modifications par rapport au document du 6 décembre 2021 sont surlignées en gris. Ces mesures sont en vigueur du 20 décembre 2021, jusqu'au 24 janvier 2022.

Précision particulière:

Restrictions d’accès : s’appliquent-elles également aux personnes qui pratiquent une activité ?

Si les organisateurs d’une manifestation décident imposer des restrictions d’accès 2G+ (certificat guéri ou vacciné + certificat de test) plus strictes que celles requises pour cette manifestation, les restrictions d’accès s’appliquent également aux personnes qui pratiquent une activité durant la manifestation.

Cf. Ordonnance COVID-19 situation particulière, art. 20, al. 3 : Les personnes suivantes disposant d’un certificat de vaccination, de guérison ou de test ont accès aux activités sportives ou culturelles dans les espaces intérieurs accessibles au public d’installations ou d’établissements et ne doivent pas porter de masque :

b.         lors d’activités culturelles, aussi dans le cadre de manifestations :
            1.         les artistes professionnels,
            2.         les artistes professionnels en formation.

Pour être clair, cela signifie que les artistes professionnels peuvent par exemple chanter sans masque lors d’une célébration. Cependant, s’ils n’ont pas un contrat de travail régulier mais qu’ils sont payés à la prestation, ces mêmes artistes professionnels doivent présenter le certificat 2G pour participer à la célébration. (Cf. Chant de solistes et instrumentistes : Quelles règles concernant les certificats ?)

Jura pastoral

FAQ mise à jour au 6 décembre 2021 après les décisions du Conseil fédéral

Le début de l'hiver provoque une nouvelle vague de la pandémie. C’est pour tous un poids supplémentaire. Les relations entre les vaccinés et les non vaccinés deviennent difficiles. Après bientôt deux ans de pandémie, le monde entier reste dans une situation d'urgence. Aussi, nous sommes appelés à nous soutenir les uns les autres, autant que nous le pouvons.

Le renforcement des mesures annoncé par le Conseil fédéral vendredi passé 3 décembre 2021 est entrée en vigueur ce lundi 6 décembre 2021. Une partie des mesures étaient déjà obligatoires dans le canton du Jura et dans le canton de Berne depuis une semaine, en particulier l’obligation du port du masque dans les lieux fermés dès 12 ans. Le télétravail est instamment recommandé. Les séances et les entretiens en présentiel doivent être limités au strict nécessaire.

Le principal changement concerne l’extension de l'obligation du certificat pour toutes les activités à l’intérieur, pour tous les participants de 16 ans et plus. À cela s’ajoute le port du masque obligatoire (dès 12 ans). L’exception de rassemblement sans certificat accordée aux groupes fixes de 30 personnes (sans certificat mais avec collecte des données) est abrogée. A l’extérieur, les manifestations sans certificat sont limitées à 300 personnes.

Vous trouvez ci-contre la nouvelle version de la FAQ au 6 décembre 2021 ainsi qu’une lettre d’encouragement de Felix Gmür, notre évêque.

Explications concernant le chant sans masque des chorales :
La FAQ de l’OFSP concernant les mesures annoncées le 3 décembre 2021 précise à la question 9. :

Est-ce que les personnes qui chantent dans un chœur ou dans un groupe de musique doivent porter un masque en cas de concert dans un espace fermé ?

Les personnes qui chantent dans un espace fermé ne doivent pas obligatoirement porter un masque, mais elles doivent avoir un certificat COVID valide. Si elles ne souhaitent pas porter de masque, les coordonnées des personnes présentes devront être collectées, afin de pouvoir les contacter rapidement en cas de besoin. L’organisateur est en principe responsable de collecter les données.

Trois situations sont possibles :

  1. Les chorales peuvent répéter, mais avec l’obligation de disposer d’un certificat et le port du masque. Si les chanteurs ne souhaitent pas porter de masque lors des répétitions, les coordonnées des personnes présentes doivent être collectées afin de pouvoir les contacter rapidement en cas de besoin.
  2. Lors des célébrations SANS certificat, limitées à 50 personnes, les chorales peuvent chanter mais toujours avec le masque. En effet, chanter sans masque présuppose que la célébration se fait avec certificat.
  3. Lors des célébrations AVEC certificat, les chorales peuvent chanter. Théoriquement elles pourraient chanter sans masque, mais il faudrait dans ce cas collecter les coordonnées de toutes les personnes participant à la célébration, ce qui n’est pas prévu pour les célébrations avec certificat et représenterait un double travail que l’on veut justement éviter (contrôle des certificats et collecte des données).

En résumé, on peut en conclure que les chorales doivent répéter avec certificat et, si le masque n’est pas porté, les coordonnées des personnes présentes à la répétition sont collectées. Pour les célébrations, les chanteurs chantent toujours avec le masque.

Abbé Jean Jacques Theurillat,
Vicaire épiscopal pour le Jura pastoral

Message de Felix Gmür

Evêque du diocèse de Bâle

Blason Le blason et la devise de Felix Gmür: "Comprenez ce que le Seigneur attend de vous"

Chers frères et soeurs

Nous sommes à la veille d’un deuxième Noël où nos réunions familiales et amicales, ainsi que nos célébrations, seront affectées par la pandémie de Coronavirus. Pourtant, il y a quelques semaines encore, nous espérions tellement le retour à la normale.

Dans cette situation difficile et souvent tendue, je voudrais vous encourager à ne pas perdre espoir, confiance et assurance. Notre foi chrétienne ne change certes rien à la pandémie et ne nous protège pas non plus de la maladie. Mais elle peut influencer l’attitude intérieure avec laquelle nous traversons la pandémie. Notre foi contribue à façonner la manière dont nous nous comportons, avec nous-mêmes et nos proches, en ces temps difficiles.
Je remercie tous ceux qui se protègent et protègent les autres d’une éventuelle évolution grave de la maladie par la meilleure protection possible à ce jour, à savoir la vaccination, et qui contribuent ainsi à endiguer la pandémie.

Je remercie toutes les agentes pastorales et agents pastoraux qui, en fonction des circonstances et des possibilités locales, rendent possible des célébrations sûres pour les personnes vaccinées et non vaccinées. Particulièrement en ces temps difficiles, nous avons besoin de l’encouragement de la Parole de Dieu et du rassemblement autour de sa table : là est la source de notre espérance.
A l’Épiphanie, le 6 janvier, nous entendrons la lecture des paroles du prophète Isaïe :
« Debout, Jérusalem, resplendis ! Elle est venue, ta lumière, et la gloire du Seigneur s’est levée sur toi. Voici que les ténèbres couvrent la terre, et la nuée obscure couvre les peuples. Mais sur toi se lève le Seigneur, sur toi sa gloire apparaît. Lève les yeux alentour, et regarde : tes fils reviennent de loin, et tes filles sont portées sur la hanche. Alors tu verras, tu seras radieuse, ton coeur frémira et se dilatera. » (Is 60 1…5)

Je vous encourage à nourrir aujourd’hui votre foi et votre espoir par cette très ancienne parole de foi du peuple d’Israël. Car nous vivons dans l’espérance que, en Jésus Christ, notre lumière et notre vie sont venues dans le monde. Notre foi ne change rien à la pandémie. Mais notre foi fait la différence, y compris pendant la pandémie.

Osez donc aménager votre quotidien, vos rencontres en famille et avec vos amis, avec confiance et assurance. Priez ensemble. Et je vous souhaite de tout coeur, à vous et à ceux qui vous sont chers, santé et confiance, bienheureuse communion et abondance des bénédictions divines.
Avec mes meilleures salutations d’Avent.

Soleure, le 4 décembre 2021

Signature Felix + Evêque de Bâle

Affiche actualisée le 17 décembre 2021

Affiche Covid du 17 décembre 2021 Affiche Covid du 17 décembre 2021

Diocèse de Bâle et Église catholique

Document à télécharger du 18 décembre 2021

Recommandation : faites-vous vacciner !

Pass sanitaire

Agenda et messes

Les infos Covid au 20 DéCembre

                  Site de Cath-ajoie

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.