Jura Pastoral

Fête de l'admissio

Ordination diaconale de Michel Monnerat

Dimanche 12 septembre 2021 en l'église de Saint-Imier

« Or, moi je suis au milieu de vous à la place de celui qui sert ». Lc 22, 27

La Paroisse du Vallon de Saint-Imier a la joie de vous inviter à accompagner, dans la prière, son serviteur Michel Monnerat, dans sa dernière ligne droite vers le diaconat permanent. Animateur pastoral en ministère paroissial depuis une vingtaine d’années, Michel a exprimé le désir d’être, de manière particulière, signe du service ; il a voulu répondre ainsi à l’appel de Dieu, en s’engageant cette fois-ci dans un ministère au service de la charité, de la liturgie et de la Parole de Dieu.

Après un temps de discernement, Michel a complété, durant ces trois dernières années, sa formation théologique à l’Université de Fribourg. Dans le cadre de son cheminement, il a été institué lecteur puis acolyte le 19 novembre 2020. Par ces deux ministères « institués », il est appelé à se mettre au service de la Parole de Dieu et au service de l’autel, lors des assemblées liturgiques. La deuxième étape est celle du rite de l’admissio ; ainsi, le 5 juin, il a été admis officiellement par le diocèse de Bâle comme candidat au diaconat permanent. A cette occasion, il a manifester publiquement, au cours de la célébration eucharistique, sa volonté de s’offrir à Dieu et à l’Eglise. Par l’intermédiaire de l’évêque, l’Eglise de son côté, en le recevant comme un don de Dieu, l'a choisi et l’appelle pour qu’il se prépare à recevoir le diaconat permanent.

L’ordination diaconale présidée par Mgr Denis Theurillat, évêque auxilaire émirite du diocèse de Bâle suivra, le dimanche 12 septembre prochain, à 15 h en l’église de Saint-Imier. Nous prions afin que le Seigneur lui donne la grâce d’unifier les divers aspects de sa vie (famille, mission, engagement pour le service) et d’enraciner sa foi dans une relation personnelle au Christ. A partir du mois de juin, des temps de prière seront dédiés à cette intention et nous vous invitons d’ores et déjà à réserver la date de l’ordination.

Abbé Henri Moto

Fête de l’admissio à Lucerne

« Restez humain ! »

Samedi 5 juin 2021 Photos: José Martinez, jrm-photoworks.com

Le samedi 5 juin 2021, six femmes et deux hommes ont accepté d’être admis au service du diocèse de Bâle. En tant que théologienne et théologien en pastoral, il s’agit de Claudia Pedolin, Myroslawa Rap, Carmen Stark-Saner, Viktoria Vonarburg, Lisa Wieland, Marko Zuparic et Elisabeth Zürcher Heil, en tant que futur diacre permanent Michel Monnerat. (…)

« Je vous ai choisi pour apporter des fruits » (Jn15.16) était le mot-clé des fêtes d’admissio de cette année. Après la présentation par Agnell Rickenmann, l’évêque auxiliaire Denis Theurillat, représentant de l’évêché, a accepté la déclaration de préparation dans son style humain et chaleureux. Comme il prend sa retraite, c’était l’un de ses derniers actes. Il a donné aux candidats un conseil très particulier et personnel en se référant à un article de la directrice de formation Elke Freitag, bientôt démissionnaire : « Restez humain ! ». Il a également repris les textes bibliques de la lettre aux Romains (Rm 13, 8-10) et de l’Évangile de Saint-Jean (Jn 15, 9-17), qui indiquent l’origine et le but de toutes les œuvres spirituelles. C’est Dieu qui choisit et qui donne fertilité à toute activité. Le secret de la fertilité, c’est l’humanité avec laquelle nous faisons le bien.

Avec son jeu virtuose, le - bientôt à la retraite - organiste de la cour de Lucerne, Wolfgang Sieber, et Carmen Stark-Saner, qui accompagnait les chansons sélectionnées de manière cohérente à la guitare, donna une note joyeuse et vivante à la liturgie. Même la forte pluie qui s’ensuivit pendant le verre d’amitié en plein air ne put briser la fête, au contraire, car la fertilité dans la nature nécessite beaucoup d’eau comme bénédiction d’en haut.

Markus Brun, Spiritual von Seminar St. Beat

Lectorat et acolytat

Samedi 19 novembre 2020 Photos: José Martinez, jrm-photoworks.com

Samedi 19 novembre 2020, cinq femmes et un homme ont reçu de l'évêque auxiliaire Denis Theurillat, l’institution pour devenir lecteurs et acolytes ou pour administrer la communion : Carmen Stark-Saner, Judith Grüter-Bachmann, Michel Monnerat, Myroslava Notter-Rap, Viktoria Vonarburg et Lisa Wieland.

Le fait que la célébration ait pu avoir lieu est principalement dû à la généreuse hospitalité des sœurs du monastère de la Visitation à Soleure. Elles ont fait en sorte que toutes les mesures de protection nécessaires puissent être observées dans leur église paroissiale.

« Les mots nous sont confiés à tous » a déclaré l'évêque auxiliaire Denis dans son homélie. C'est surtout en remettant le lectionnaire dans la première partie du rite d’institution qu'il est apparu clairement que le ministère du lecteur consiste à se placer complètement sous la Parole de Dieu, afin qu'elle soit féconde et efficace dans sa propre vie et dans celle des autres.

Dans la prière d’institution au service du lectorat, il est dit : "Bénissez les femmes et les hommes. Éclairez-les afin qu'ils puissent recevoir votre Parole en eux-mêmes, la contempler à tout moment et être formés par elle. Qu'ils puissent le proclamer fidèlement et de manière fiable à leurs sœurs et frères. C'est ce que nous demandons par le Christ, notre Seigneur. Amen".

Dans la deuxième partie du rite, les candidats reçoivent l’institution pour devenir acolytes ou administrer la communion. Dans la liturgie occidentale, l'acolyte est présent depuis le IIIe siècle, comme aide du diacre, dans la célébration eucharistique (préparation de l'autel, don de la communion, y compris la communion des malades, participation à l'adoration eucharistique).

Lors de l’institution au ministère d'acolyte/communion, il est dit : "Bon Dieu, par ton Fils, tu as confié à l'Église le Pain de Vie. Bénissez les femmes et les hommes qui sont choisis pour donner la sainte nourriture de la vie. Accordez-leur de s'engager pleinement dans leur service à l'autel et dans la distribution du pain de vie. Laissez-les grandir dans la foi et l'amour pour la construction de votre Église. C'est ce que nous demandons par le Christ, notre frère et Seigneur. Amen".

Le fait que l'ensemble de la célébration ait été une expérience vraiment touchante pour tout le monde est dû notamment au remarquable accompagnement musical de Tanja Pürro (guitare) et Benjamin Guélat (orgue).

Elke Freitag, responsable de la formation

Agenda et messes

Les infos Covid-19 misent à jour

                  Site de Cath-ajoie

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.